Mali

Fiche projet

Début : avril 2012
Fin : août 2014
Localisation : * 6 communes
Budget : 667 500 €
Financé par : EuropeAid/Hermès
Bénéficiaires : 1 600 femmes et 400 jeunes (filles et garçons)

Favoriser le développement économique des femmes grâce au transport routier

Contexte

Au Mali, les facteurs bloquants le développement sont nombreux. Au Mali, les femmes représentent 58% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté et 70% de ceux qui vivent dans l'extrême pauvreté . Les jeunes, en raison de la déscolarisation et du manque d'opportunités d'emploi, migrent vers les villes dans l'espoir de pouvoir augmenter leurs revenus. Quant aux jeunes filles, elles doivent souvent faire face, aux mariages précoces, aux grossesses non désirées et à la stigmatisation sociale.
A ces facteurs, s'ajoute un problème majeur qui est un système de vente peu adapté. Par exemple, il est difficile pour les agriculteurs de vendre leur production. Elle est, en effet, vendue par les agriculteurs dans des foires à des intermédiaires qui fixent de bas prix. Les marchés sont en fait souvent trop éloignés pour les agriculteurs, ils ne gagnent donc presque rien par la vente de leur production. Cette réalité touche beaucoup de personnes car l'agriculture est la principale source de revenus pour 80% de la population.

Pour tenter d'apporter une solution, CARE s'appuie sur des réseaux de femmes déjà existants (des groupements d'épargne et de crédit appelés Mosow ka Jigya Ton (GMJT). En partenariat avec le Gouvernement du Mali ainsi que les autorités régionales et locales, CARE mobilise ces femmes afin qu'elles diversifient leurs produits et leurs denrées agricoles. Elles se regroupent dans des points de vente qui ont été créés et définis par CARE à des endroits stratégiques sur les différents axes routiers du pays. Le but étant de diversifier les points de vente et d'augmenter ainsi les opportunités de transactions. De plus, outre l'augmentation des ventes auprès des locaux et des camions de passage, certains camionneurs deviennent des transporteurs pour vendre plus loin les marchandises.

Objectif

  • Améliorer les revenus des bénéficiaires en diversifiant leurs activités économiques et en leur permettant un meilleur accès à la vente le long des réseaux routiers.

Activités

  • Construire 5 centres dédiés au commerce le long des réseaux routiers, équipés pour la vente des produits manufacturés et d'artisanat, pour la petite restauration et la vente des jus naturels ou de produits laitiers frais. Ces centres sont tenus par des groupements de femmes ;
  • Organiser des formations en marketing et en vente, en gestion d'entreprise pour les femmes des groupements ;
  • Contacter les chefs des compagnies régionales de transports pour leur présenter le projet, les mettre en contact avec les représentantes des groupes de femmes et leur présenter les partenariats possibles. Les chauffeurs de bus seront incités à s'arrêter dans les centres et à faire la promotion des produits à travers des dépliants ou des autocollants. Les produits seront transportés d'une région à l'autre à des prix favorables ;
  • Réaliser et diffuser des émissions radio et des dépliants et des posters sur l'activité des centres ;
  • Faire participer les femmes à des foires et à des échanges entre les 2 régions dans lesquelles opère le projet (Festival sur le Niger, Festival du Désert, Foire Commerciale de Bamako etc.) afin de favoriser les collaborations.

Localisation

* Communes de Niono, Diabaly, Sokolo, Ségou, Fakala et Bandiagara.