Roumanie

Roumanie : Le développement du réseau de familles d'accueil

Fiche projet

Début : janvier 2008
Fin : janvier 2018
Financé par : EXPANSCIENCE

Contexte

Une alternative à l'institution pour les enfants qui ne peuvent rester dans leur propre famille est le placement en famille d'accueil pour une durée plus ou moins longue. Certaines familles prennent en charge un enfant en situation de handicap, ou plusieurs enfants.

Le placement en institution étant interdit avant 2 ans, les bébés abandonnés aujourd'hui en Roumanie et n'ayant pas de problème de santé particulier sont placés chez une mère d'accueil.

On compte aujourd'hui plus de 18 000 familles d'accueil en Roumanie, mais leur nombre est encore insuffisant pour subvenir aux besoins, en particulier avec le gel des budgets des Directions Départementales de la Protection de l'Enfant dû à la crise actuelle. Dans certains départements, suite aux mesures d'austérité empêchant le cumul de leur retraite avec leur salaire de mère d'accueil, certaines ont démissionné, alors que les besoins restent importants.

Le placement en famille d'accueil est un progrès net par rapport à la vie en institution. Cependant le développement rapide de la profession de mère d'accueil a aussi ses limites dont parfois le manque de suivi social de ces familles, ainsi qu'un attachement entre l'enfant et sa mère d'accueil qui peut être compliqué du fait de la situation provisoire et de la rémunération de la famille d'accueil.

Objectif

Offrir aux bébés abandonnés et aux enfants institutionnalisés un environnement de type familial, en développant le réseau de familles d'accueil de Roumanie.

Activités

  • Soutien au développement d'un réseau de familles d'accueil de qualité

Nouvelle profession dans le pays depuis 1997, SERA a contribué à la formation de plus de 800 mères d'accueil, et met l'accent sur le suivi des familles et la bonne intégration de l'enfant dans le tissu social.

  • Transfert des enfants institutionnalisés dans des familles d'accueil

Dans certains départements, SERA a pu fermer des institutions inadaptées en créant des réseaux locaux de familles d'accueil, comme à Domnesti ou à Baia Mare.

  • Garantir un réseau disponible pour l'accueil des nouveau-nés abandonnés

Dans le département de Buzau, SERA a désengorgé le réseau existant en réintégrant des enfants dans leurs familles, pour créer un groupe « tampon » de mères d'accueil disponibles pour accueillir des nouveau-nés.