Roumanie

Fiche projet

Début : janvier 1997
Fin : janvier 2018
Financé par : EXPANSCIENCE

SERA ROMANIA vient en aide aux familles en difficulté pour qu'elles puissent garder leur enfant en leur sein.

Contexte

En 2013, 62 955 enfants sont sous la tutelle du système de protection de l'enfance. Cela s'explique notamment par la pauvreté des familles et les difficultés sociales qui en découlent.

Diverses raisons poussent les parents roumains à placer leurs enfants: pauvreté et insécurité matérielle, éclatement de la cellule familiale, violences familiales, le manque d'accès aux soins médicaux. Dans certaines régions les mentalités sont encore marquées par les années Ceausescu et l'abandon continue d'être considéré comme un acte normal.

En outre, la Roumanie est particulièrement frappée par la crise économique et le nombre de personnes touchées par la pauvreté est en augmentation. Un durcissement de la crise est perceptible enRoumanie, surtout dans les régions de l'est du pays (parmi les plus pauvres), entraînant chômage et crises familiales et grossissant le nombre d'enfants pour lesquels les familles font appel aux autorités locales.

Pour SERA il est essentiel d'intervenir avant que la décision d'abandonner un enfant soit prise. En soutenant les familles en difficulté, SERA s'attaque aux causes de l'abandon.

Objectif

Prévenir l'abandon en aidant les familles en difficulté à garder leurs enfants en leur sein.

Activités

  • Soutien à la création de services d'aide sociale

SERA encourage les réformes qui promeuvent le soutien social aux familles en difficulté par les mairies, et permet à certaines familles de recevoir une aide financière leur évitant de placer leurs enfants. SERA a contribué à la mise en place de plus de 40 services d'aide sociale dans les mairies du pays.

  • Financement d'une opération ou d'un suivi médical

Depuis 1996, SERA permet l'accès aux soins médicaux aux enfants de familles défavorisées.

  • Mis en place de centres de jour

Ces centres accueillent à la journée les enfants de familles modestes, ou vivanten famille d'accueil, pour des activités occupationnelles adaptées. Ils sont un moyen efficace pour prévenir l'abandon, en permettant le développement des enfants mais aussi un relais de jour pour les familles. SERA est à l'origine du premier centre de jour en Roumanie, et plus de 10 ont été créés à ce jour.

  • Développement de l'offre de soins pour les enfants en situation de handicap

En améliorant l'offre de soins et de suivi, SERA permet à des familles vulnérables de mieux prendre en charge leur enfant handicapé et de prévenir leur placement en institution. A ce jour, 47 centres thérapeutiques ont été mis en place par la fondation. Ces centres accueillent les enfants en situation de handicap venant de la communauté ou d'institutions voisines, pour des séancesde rééducation adaptées.

  • Promotion de programmes nationaux de prévention de l'abandon dans les maternités

Au-delà de son intervention à l'échelle familiale ou à l'échelle de la communauté, SERA soutient une approche globale de la prévention de l'abandon. La fondation soutient ainsi depuis 2001 un programme national de prévention de l'abandon des enfants ayant des fentes palatines. Déployé dans les maternités du pays, ce programme a pour objectif d'informer les parents sur la nature de ces malformations et de les sensibiliser au fait qu'il s'agit d'une maladie guérissable.

En 2013, la fondation met en place un projet pilote de prévention de l'abandon dans les maternités du département de Vaslui. Ce projet vise à soutenir les jeunes mères en situation de vulnérabilité et à les aider à tisser un lien avec leur nouveau-né. Si les résultats du projet sont probants, la fondation proposerace projet à d'autres départements.