Tchad

Tchad : Développement des capacités de production agricole des femmes

Fiche projet

Début : décembre 2014
Fin : décembre 2016
Localisation : Région du Moyen-Chari, Départements de Bahr Koh et de Lac-Iro, 22 villages et 5 ferriques (hameaux) traversés par la route bitumée Sarh-Kyabé.
Budget : 330 000 €
Partenaires locaux : ONG locale APAOR (Association pour les Prestations Appui-Accompagnement des Organisations Professionnelles Rurales)
Financé par : Union européenne
Bénéficiaires : 22 organisations de 330 femmes productrices et filles-mères ; les membres des 3 comités des leaders religieux (CLR) et les 2 organisations de gestion du terroir (OGT) existantes.

Il s'agit de valoriser le travail accompli par les femmes qui peuvent jouer un rôle non négligeable pour garantir la sécurité alimentaire et pour améliorer le revenu du ménage par la production, la transformation et la vente de produits agricoles.

Contexte

Les femmes de la zone de Sarh - Kyabé, majoritairement analphabètes, subissent plusieurs formes de discrimination et sont marginalisées du point de vue économique et social. Le bitumage de la route Sarh-Kyabé, levier de développement pour l'ensemble de la zone, représente une opportunité pour cette partie de la population d'augmenter sa participation à des activités génératrices de revenus.

Il s'agit donc ici de valoriser le travail accompli par les femmes qui peuvent jouer un rôle non négligeable pour garantir la sécurité alimentaire et pour améliorer le revenu du ménage par la production, la transformation et la vente de produits agricoles.

Objectifs

Objectif général : Atténuer et/ou compenser les impacts négatifs générés par le projet de bitumage de l'axe Sarh-Kyabé et amplifier les impacts positifs attendus en prenant en considération les besoins et les bénéfices directs et durables que la population tirera de la route Sarh-Kyabé.

Objectif spécifique : Amorcer et amplifier le développement des capacités de production des groupements de femmes suite au bitumage de la route Sarh-Kyabé.

Activités

Résultat 1 : 22 organisations de femmes et filles-mères existantes ou nouvellement formées sont renforcées, structurées et autonomes.

Activités

  • Etudes préalables sur le fonctionnement des organisations féminines existantes et nouvellement créées (analyse de la situation et de l'environnement socio-économique, socio-environnemental, structuration capacité de production actuelles, etc.) ;
  • Appuyer la structuration des organisations féminines sur la base des résultats des études préalables ;
  • Renforcer les capacités des membres des organisations féminines par des cours d'alphabétisation et l'apprentissage de techniques de diversification de la production.

Résultat 2 : 22 organisations de femmes et filles-mères sont appuyées dans leur processus de production/transformation et de commercialisation de leurs produits agricoles afin d'amplifier leurs capacités de production et d'accroître durablement leurs revenus.

  • Accompagner les organisations féminines en matière de transformation, commercialisation, planification et gestion ;
  • Appuyer les organisations féminines notamment les filles mères en intrants et en petits matériels de production.

Résultat 3 : Un cadre permanent de dialogue et de lobbying/plaidoyer en faveur des femmes est opérationnel, à travers une participation efficace et efficiente des acteurs locaux dans des observatoires du genre et dans la surveillance des impacts du projet de bitumage de la route Sarh-Kyabé.

  • Mettre en place 22 observatoires du genre (un par village) et un mécanisme de surveillance des impacts socio-environnementaux et socio-économiques de la route sur les femmes et leurs activités économiques ;
  • Organiser 3 sessions de formation sur les outils de planification, de gestion, de suivi et d'évaluation des actions regroupant les membres des organisations féminines et autres partenaires locaux ;
  • Renforcer les capacités des organisations locales à défendre les droits économiques et sociaux des femmes y compris à travers des actions de lobbying/plaidoyer.