Tchad

Aide d’urgence aux nouveaux réfugiés centrafricains et aux populations hôtes

Fiche projet

Début : janvier 2018
Fin : décembre 2019
Localisation : Sites de réfugiés et villages hôtes de Goré et Moissala (Logone Oriental)
Budget : 1 717 000 €
Financé par : ECHO
Bénéficiaires : 13 790 personnes

CARE répond aux besoins de première nécessité des nouveaux réfugiés et des populations locales et facilite l’intégration des nouveaux arrivants.  

Contexte

Le Tchad, un pays d’accueil pour les réfugiés

Plus de 75 000 Centrafricains ont trouvé refuge dans les régions du sud du Tchad depuis le début du conflit. 22 000 personnes sont arrivées suite aux affrontements de fin 2017. 

Une pression accrue sur les populations hôtes tchadiennes

Ces nouveaux réfugiés peinent à répondre à leurs besoins de base et à s’intégrer au sein des populations hôtes. Celles-ci sont déjà confrontées à des conditions de vie difficiles (manque de nourriture, d’accès aux biens de première nécessité et services de base). L’arrivée des nouveaux réfugiés accroit la pression sur les ressources des populations locales.

Objectif

Améliorer les conditions de vie et la cohésion sociale des nouveaux réfugiés centrafricains et des communautés hôtes tchadiennes. 

Activités

  • Construire des abris semi durables pour les ménages réfugiés.
  • Soutenir et développer des activités économiques pérennes en encourageant l’agriculture pluviale et la diversification d’activités génératrices de revenus, en mettant en place des Associations Villageoises d’Épargne et de Crédit (AVEC).
  • Réduire les conflits agro-pastoraux en gérant des groupes de concertation et médiation. 
  • Soutenir l’adaptation au changement climatique grâce à des formations à la gestion des ressources naturelles.
  • Lutter contre les violences basées sur le genre (campagnes de sensibilisation, groupes de paroles, prévention).