Vietnam

Vietnam : Réduction des risques de tempêtes et d'inondations par la plantation d'une pépinière de mangrove

Fiche projet

Début : mai 2011
Fin : avril 2014
Localisation : province de Thanh Hoa, centre nord
Budget : 327 500 €
Financé par : AXA
Bénéficiaires : Au total, 14 551 personnes, soit 3 650 foyers des communes Nga Son et du Hau Loc, bénéficieront du projet

Améliorer la capacité de résistance aux tempêtes.

Contexte

Le Vietnam possède plus de 3 200 km de côtes, principalement à l'est, sur l'océan Pacifique. En moyenne, 3 tempêtes tropicales touchent les côtes vietnamiennes chaque année, endommageant les digues, les propriétés, faisant parfois des victimes, et inondant d'eau salée les rizières et les puits.

Selon le PNUE, Programme des Nations Unies pour l'Environnement, une barrière de mangroves d'une longueur de 200 m pourrait réduire de 75% la puissance des vagues lors de leur arrivée sur la côte. Les mangroves pourraient ainsi jouer le rôle de barrière vivante contre la tempête. Or le grand défrichement des mangroves entamé pour favoriser l'aquaculture, a parallèlement augmenté la vulnérabilité des côtes à ces tempêtes.

Les districts de Da Loc et Nga Son font tous deux face à la mer et sont entourés par la rivière Len. Ces 10 dernières années, 4 grosses tempêtes ont eu un impact significatif dans cette zone et causé des inondations sévères.

Objectifs

Objectif général : Améliorer la capacité de résistance aux tempêtes des communes de Hau Loc et Nga Son.

Objectifs spécifiques :

  • Renforcer le plan de préparation face aux risques des catastrophes naturelles des communes ;
  • Améliorer les infrastructures de ces communes pour qu'elles puissent résister dans la durée aux risques de tempêtes et inondations ;
  • Informer les communautés à l'échelle nationale du rôle favorable que peuvent jouer les plantations de mangroves dans la protection des littoraux ;
  • Répondre aux risques de catastrophes naturelles par la plantation d'une forêt de mangroves.

Activités

  • Appuyer le développement des plans de préparation face aux risques naturels dans 20 villages ;
  • Encourager le dialogue entre les communautés afin de les sensibiliser à l'importance et l'intérêt de la gestion de projets en communautés ;
  • Relayer dans le pays le succès du projet et promouvoir les avantages d'une gestion communautaire des risques ;
  • Planter 80 hectares de forêts de mangroves ainsi qu'une pépinière de mangrove.