Inde

Inde : Améliorer l'accès à l'eau, projet d'adaptation au changement climatique à base communautaire

Fiche projet

Début : janvier 2013
Fin : décembre 2014
Localisation : Etat de Chhattisgarh
Budget : 190 000 €
Partenaires locaux : Autorités locales dont : le département de l'eau, le département Panchayati Raj, le département de la santé des femmes et des enfants, le département de la santé publique, le département de la pêche. Autres ONG avec des compétences en mobilisation communa
Financé par : AXA
Bénéficiaires : Femme Adivasi de 20 villages du district Jashpur

Programme d'adaptation à base communautaire pour améliorer l'accès à l'eau parmi les communautés Adivasi du district Jashpur dans l'Etat de Chhattisgarh en Inde.

Contexte

L'accès à l'eau est menacé dans la quasi-totalité de l'Inde, pesant ainsi sur la sécurité humaine.

Les niveaux élevés de prélèvement de l'eau, la pollution, la densité de population, le développement urbain et économique peu encadré ainsi que la variabilité du climat y contribuent.

A plus long terme, l'Inde devrait connaître une augmentation des précipitations dans la majorité du pays, jusqu'à 20% dans les régions occidentales et de 5 à 10% dans le reste du pays d'ici le siècle prochain. Cependant, à court terme, il peut n'y avoir aucune augmentation et peut-être même une diminution des précipitations dans quelques régions.

Il y a eu une tendance au réchauffement généralisé de l'Inde depuis 1960, avec une hausse des températures encore plus importante prévue pour 2100 pouvant aller jusqu'à 3°C dans le sud du pays et 4,5°C dans le Nord.

Le réchauffement climatique et les variabilités pluviométriques accrues auront alors un impact négatif sur la sécurité alimentaire alors que l'Inde est déjà un pays ayant des niveaux assez élevés de sous-alimentation.

La plupart des études à l'échelle mondiale prévoient une dégradation de la sécurité alimentaire en Inde au cours des 40 prochaines années, y compris en raison du changement climatique dans le court terme. En effet, l'agriculture, secteur clef pour la sécurité alimentaire mais le plus sensible au changement climatique, est la colonne vertébrale de l'économie indienne. Une majorité de l'activité ces agriculteurs repose sur l'agriculture pluviale et les forêts fragiles.

Pour faire face à ces défis, le projet de recherche-action Where The Rain Falls a été mené dans quatre villages du district de Janjgir-Champa situé dans le nord-est de la région de Chhattisgarh. Environ 63,24% de la population du district est tribale (Adivasi). La pluviométrie moyenne est de 1048.4mm par an et la superficie irriguée de 9.146 hectares, tandis que 239.738 hectares de terres restent non irriguées. 9,5% des puits du district en période de pré-mousson et 5% des puits après la mousson connaissent une baisse significative (20cm/an) du niveau d'eau. Les membres de la communauté du district de Jashpur ont peu de connaissances relatives à la conservation de l'eau.

L'étude recommande que les systèmes de canaux d'irrigation soient maintenus et améliorés pour assurer un accès à l'eau aux agriculteurs locaux en quantité suffisante tout en évitant le gaspillage. Aussi, pour une grande transparence dans le partage de l'eau, la gestion des petits et grands bassins d'irrigation dans les villages devraient être améliorée grâce à la participation des communautés locales aux organes de gouvernance.

La seconde phase du projet se basera donc sur ces recommandations pour mettre en place les activités d'adaptation à base communautaire.

Objectifs

Objectif général : permettre d'améliorer le bien-être les femmes et les filles Adivasis et Dalits et d'accroître leur résilience au changement climatique et autres chocs, en leur donnant un accès à l'eau de façon pérenne d'ici 2025.

Objectifs spécifiques :

  • Améliorer les capacités des femmes Adivasi à s'adapter et à faire face au stress et aux chocs, en particulier hydriques, affectant leurs moyens de subsistance, y compris ceux induits par la variabilité du climat
  • Faciliter la participation effective des femmes Adivasi dans la prise de décisions liées à la gouvernance de l'eau 
  • Faciliter la réhabilitation des systèmes de distribution d'eau dans au moins cinq villages et établir des mécanismes pour leur entretien avec la participation active des communautés locales
  • Renforcer les capacités des autorités locales pour qu'elles soient plus réactives et transparentes dans la conception et la mise en œuvre de leurs politiques, programmes et budgets en faveur des plus vulnérables

Activités

Résultat 1 : permettre aux femmes Adivasis de s'adapter face aux stress et aux chocs découlant du changement climatique.

  • réaliser une cartographie participative des ressources en eau impliquant des groupes de femmes Adivasi dans 20 villages sélectionnés du district de Jashpur.
  • réaliser une cartographie d'autres moyens de subsistance et ressources qui affectent la sécurité alimentaire dans les 20 villages sélectionnés du district de Jashpur.

Résultat 2 : permettre une participation effective des femmes Adivasis dans les processus décisionnels sur la gouvernance de l'eau dans diverses instances, en particulier Gram Sabhas.

  • former/renforcer des compétences en matière de droits à l'eau, gouvernance et autres questions connexes.
  • organiser des visites d'échanges des groupements de femmes Adivasis avec les groupes de travail spéciaux de Janjgir-Champa (zone recherche) du district de Jashpur (zone action d'adaptation), ainsi que d'un autre programme agricole de CARE : Pathways (de l'état voisin d'Odisha) pour partager les expériences sur la gouvernance de l'eau et ses enjeux
  • capitaliser ces expériences à travers par exemple un court-métrage pour ces AWGs qui ne sont pas en mesure de participer à ces forums.

Résultat 3 : réhabiliter les systèmes de distribution d'eau dans au moins cinq villages grâce à des processus et actions communautaires.

  • sélectionner des villages parmi les 20 villages pour la réalisation de travaux de réhabilitation.
  • former des groupes de volontaires dans les villages pour superviser les travaux de réhabilitation, contrôler périodiquement l'entretien, la gouvernance de l'utilisation et de la gestion de ces structures.

Résultat 4 : permettre aux autorités locales de garantir la participation effective des femmes Adivasi dans les questions de gouvernance de l'eau (quartier et district de Panchâyat).

  • compiler et diffuser de bonnes pratiques à adopter en termes d'adaptation auprès des groupements de femmes.
  • développer des mécanismes de redevabilité efficaces et fonctionnels par rapport à la gouvernance de l'eau (consultations conjointes entre les autorités locales et les groupements de femmes)
Ce projet fait partie du programme WHERE THE RAIN FALLS

CARE et l'Université des Nations Unies ont lancé, en 2011, une étude qui analyse les interactions entre variabilité des précipitations, sécurité alimentaire et déplacements de populations dans huit pays : d'Asie (Bangladesh, Inde, Thaïlande, Vietnam), d'Afrique (Ghana, Tanzanie) et d'Amérique Latine (Guatemala, Pérou).

Suite aux conclusions de cette étude, CARE développe des actions d'adaptation au changement climatique. Elles impliquent la participation des communautés au Bangladesh, Inde, Pérou, Tanzanie et Thaïlande.

Découvrir notre projet au Bangladesh : Programme d'Adaptation à Base Communautaire

Découvrir notre projet au Pérou : Promouvoir la culture des céréales traditionnelles afin d'améliorer la résilience au changement climatique

Découvrir notre action en Thaïlande : Renforcer des systèmes de gestion de l'eau pour les rizières et les zones agricoles intégrées

Découvrir notre action en Tanzanie : Renforcer la résilience des femmes face au changement climatique.