Témoignages des femmes Népalaises suite aux séismes

Avant même les tremblements de terre, les femmes et les filles au Népal étaient confrontées à des challenges considérables : faible accès à l'éducation, aux services de santé, manque d'opportunités économiques, sociales et politiques. Le poids des traditions se ressentait déjà dans les pratiques sociétales.

CARE, présent au Népal depuis 1978, connait bien ces problématiques et s'est employé à renforcer l'empowerement des femmes dont la vulnérabilité pourrait se trouver accrue avec la crise actuelle.Il faut désormais apporter une réponse adaptée aux besoins spécifiques des femmes et des filles affectées par les séismes.

L'association est allée à la rencontre des Népalaises, pour connaitre leurs besoins les plus urgents et fondamentaux.

Sansara, 22 ans : "Je vis dans la peur que mes enfants tombent malades."

"Mon fils de 7 mois et moi-même, avons été blessés lorsque notre maison s'est effondrée. Ma blessure à la jambe n'est toujours pas guérie. Mon mari devait se rendre en Arabie Saoudite le lendemain du séisme. Je suis soulagée qu'il soit là pour nous soutenir dans cette épreuve. En tant que mère je suis très préoccupée : mes enfants sont effrayés et pleurent toutes les nuits. Nous vivons désormais avec mes beaux-parents et onze autres personnes de notre famille sous un abri. Nos installations sanitaires sont détruites et je vis dans la peur que mes enfants tombent malades, surtout que nous sommes tous affaiblis aussi bien physiquement que psychologiquement. Je suis donc reconnaissante d'avoir reçu des kits d'hygiène de la part de CARE. Grâce à l'aide reçue nous pouvons nous protéger des maladies. Nous avons déjà tant souffert, nous ne pourrons supporter d'autres malheurs."