Chères Amies,

Beyrouth, Paris, Bamako, Tunis : du Liban à la France, du Mali à la Tunisie, nous avons tous été meurtris par les tragédies qui nous ont frappés. Le vivre-ensemble et la bienveillance ont été atteints par ces violences. Nos sociétés en sont ressorties ébranlées et seul un travail de justice sociale et de solidarité les aidera à se relever.

Rédigée au cœur d’une actualité très dense, tant pour CARE que pour la société, cette nouvelle newsletter reviendra sur les points importants qui préoccupent actuellement l’association.

La COP 21 se tient en ce moment même à Paris. Vous le savez, les équipes de CARE France et de l’ensemble du réseau sont mobilisées pour préparer cette nouvelle session intense de négociations et l’accord qui en découlera. Nous sommes très heureux car CARE France bénéficie d’une forte visibilité dans les diverses conférences, tables-rondes et stands qui sont mis en place pour l’occasion. Cette présence aux moments clés de la COP témoigne du poids de CARE, reconnu pour son expertise et sa légitimité.
Auprès de la société civile et de ses partenaires, CARE effectue un indispensable travaille de sensibilisation aux impacts du changement climatique. Vous en trouverez un aperçu dans un des articles de la newsletter.

Nous vous tiendrons bien entendu informées du résultat des négociations et reviendrons dans une prochaine communication sur les conclusions tirées par nos équipes à l’issue de la COP 21.

Nous reviendrons également sur le voyage de quatre parlementaires français, partis en visite terrain à Madagascar en septembre dernier. Ensemble, ils sont allés à la rencontre des équipes et de bénéficiaires de projets de développement autour de la thématique : « Le changement climatique vu à travers les yeux des femmes et les problématiques de sécurité alimentaire et nutritionnelle à Madagascar ».
Il est plus que nécessaire de sensibiliser et mobiliser les décideurs pour une aide publique au développement plus ambitieuse et CARE France y attache une grande importance.

L’actualité, c’est aussi la triste situation des réfugiés qui a reçu une médiatisation accrue ces dernières semaines. Nous avons eu l’occasion de l’évoquer avec certaines d’entre vous, CARE, qui a déjà fourni une aide humanitaire à plus d'un million de personnes déplacées et réfugiées au Moyen-Orient, se mobilise également aujourd'hui auprès des réfugiés syriens en Europe.

Avant de vous inviter à découvrir par vous-mêmes le contenu de cette lettre d’informations, je tiens à vous remercier, vous qui répondez souvent à nos sollicitations. La vitalité de notre Cercle est une vraie richesse ! Je remercie particulièrement Irène Frain, partie en septembre dernier dans les Balkans avec Emanuela pour visiter un de nos projets et qui publiera des articles pour témoigner de cette expérience. La mise en lumière des réalités du terrain est essentielle pour mobiliser le plus grand nombre autour de notre action.

Nous avons la chance de bénéficier du nouveau soutien de Shérine Audi, Directrice Générale de la Banque Audi, qui nous a rejointes à l’occasion de notre dernier petit-déjeuner. Merci de vous associer à nous dans cette longue mais néanmoins cruciale marche pour le droit des femmes.

 Votre présence et votre participation active à nos actions enrichissent toujours plus notre Cercle !
Je vous invite d'ailleurs d'ores et déjà à noter dans vos agendas le 15 janvier 2016, date à laquelle se tiendra notre prochain petit-déjeuner.

Continuons à nous unir pour porter les convictions qui nous animent et contribuer à améliorer la vie des populations les plus vulnérables !

Bien amicalement,

Arielle