Le groupe Bouygues Construction, signataire des principes directeurs

Interview de Christine Grèzes, Directrice Développement Durable chez Bouygues Construction

Bouygues a signé les principes directeurs. Pourquoi ?

Nous attachons une grande importance au dialogue avec nos parties prenantes, qui répond à deux grands enjeux pour Bouygues Construction : mieux comprendre et appréhender les transformations de nos marchés et développer l'ancrage local de nos activités. Nos chantiers se faisant au cœur de la ville, au contact des riverains et des acteurs du territoire, il est indispensable de bien gérer ce dialogue local dans la durée.

Nous avons donc souhaité nous associer aux réflexions du Comité 21 sur ce sujet pour échanger avec d'autres organisations et challenger nos propres pratiques. Ces travaux ont abouti à un guide pratique et à des principes directeurs sur lesquels nous sommes totalement en phase. Signer ces principes, c'est manifester notre engagement et notre soutien à l'initiative du Comité 21.

Qu'en attendez-vous ?

La signature des principes directeurs par une cinquantaine d'entreprises - et sans doute beaucoup plus dans les mois à venir - montre une prise de conscience croissante de la nécessité de conduire ce dialogue avec beaucoup de professionnalisme et de sincérité.

Bouygues Construction a élaboré une méthodologie de dialogue avec les parties prenantes, applicable à ses opérations dès la phase commerciale, puis transférable aux chantiers quand l'appel d'offre est remporté.

Nous travaillons actuellement à son déploiement auprès des équipes opérationnelles et nous ne manquerons pas de nous appuyer sur les travaux du Comité 21 pour convaincre nos managers que le dialogue avec les parties prenantes est un élément de la performance sur lequel il faut investir.

Y a-t-il un principe directeur qui vous parait plus important ?

Bien entendu, les sept principes directeurs sont importants, mais si je devais en retenir un seul, ce serait « Se donner les moyens de changer ». Lorsque vous engagez un dialogue avec vos parties prenantes, il faut être capable d'entendre des points de vue différents, voire dérangeants, et de les prendre en compte, si cela est pertinent, pour faire évoluer des composantes de votre projet ou des manières de travailler. C'est à cette condition que le dialogue avec les parties prenantes trouve toute sa richesse. Parce qu'il permet de co-construire des projets, de co-innover pour trouver des solutions auxquelles nous n'aurions pas pensé seuls.

C'est ainsi que nous animons depuis 2010, le Club Construction Durable, un espace de réflexion collaborative avec nos parties prenantessur les sujets stratégiques de la construction durable (à la fois environnementaux et sociétaux) pour co-innover avec elles.