Le 8 mars 2014 : accès des femmes au développement économique

Sur tous les continents les femmes sont les plus exposées à la pauvreté, à la maladie et aux discriminations : droits bafoués, opportunités limitées, voix réduites au silence.

Selon le rapport de la Banque Mondiale sur Les femmes, l'entreprise et la loi (septembre 2013), dans 79 pays les femmes mariées sont encore interdites de travailler dans certains secteurs d'activités. Dans 15 pays, notamment en Bolivie, au Cameroun, au Niger, les femmes mariées ne peuvent exercer un emploi sans l'accord de leur mari. Tandis qu'en Egypte, en République du Congo, au Pakistan et dans 16 autres pays celles ci doivent avoir l'aval de leur mari pour avoir un passeport.

L'implication de l'ensemble du tissu social est nécessaire pour qu'un changement de comportement soit possible et durable à l'égard des femmes. CARE associe donc les hommes, les institutions et l'Etat dans le développement de ses programmes. L'association contribue ainsi à initier des changements structurels et sociaux bénéfiques à l'ensemble de la communauté.

réunion d'un groupement de femmes cambodgiennes
© Cyril Le Tourneur d'Ison
Réunion de groupe. Le comité comptabilise les cotisations des membres.

Les Associations Villageoises d'Epargne et de Crédit : un outil de développement innovant

Les programmes mis en place par l'association veillent au développement des connaissances et des compétences des femmes. En 1991, au Niger, CARE développe une méthodologie innovante pour renforcer le rôle économique et social de la femme : les Associations Villageoises d'Epargne et de Crédit.

Constituées à 80% par des femmes et entièrement autogérées, les AVEC permettent de mettre en commun les économies des membres pour financer des activités génératrices de revenus (jardins maraichers, ateliers de couture, banques de céréales, dispensaires de soins). Les ressources générées bénéficient à l'ensemble de la famille, et permettent de réduire l'insécurité alimentaire, d'envoyer les enfants à l'école...

Fort de son succès ce système a été répliqué par CARE (et parfois même spontanément au sein des communautés) dans de nombreux autres contextes géographiques et existe aujourd'hui dans 54 pays, représentant plus de 4,6 millions de membres.

Le 8 mars 2014, sera diffusé sur le site de TV5 monde, un webdocumentaire produit par CARE France, avec le soutien de la Fondation Cartier, la Financière de l'Echiquier et l'AFD. Il permettra de mieux comprendre le fonctionnement de ces AVEC et les changements qu'elles induisent.

Pour plus d'information sur ce web documentaire et découvrir le teaser, cliquez ici :

L'action de tous est nécessaire ; le 8 mars mobilisez vos salariés aux côtés de CARE

CARE a besoin du soutien de ses partenaires pour changer sur le long terme les comportements, les normes et les lois à l'égard des femmes et les faire respecter.

Le 8 mars, pour la journée des femmes, CARE France vous invite à partager avec vos salariés son webdocumentaire Femmes Lumières.

Au Mali les femmes représentent 70% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Grâce à son projet Wele Wele, CARE favorise le développement économique des femmes par la diversificationde leurs produits et denrées agricoles, et par la multiplication de leurs points de vente. L'association s'appuie sur les groupements d'épargne pour la gestion de ces points de vente.

Pour plus d'information sur le projet wele wele :

Le 8 mars, mobilisez vos salariés, hommes et femmes, autour du projet Wele Wele. CARE France crée pour vous une page de dons pour l'organisation d'une collecte auprès de vos salariés en soutien aux femmes du Mali.

Pour tout renseignements contacter : Maïlys Bernadet bernadet@carefrance.org / 01 53 19 81 15