Angelina Jolie visite un projet CARE contre les violences sexuelles en RDC

Le 26 mars 2013, l'actrice Angelina Jolie et le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, ont visité le programme de CARE de lutte contre les violences sexuelles au sein du camp de réfugiés du Lac Vert, dans la périphérie de Goma, région du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo.

Angelina Jolie et William Hague
Iggy Roberts

Dans le contexte de conflits armés que connaît ce pays, la violence et les agressions sexuelles ont pris une ampleur exceptionnelle ces dernières années.
Le viol y est utilisé comme une véritable arme de guerre par les combattants. C'est une torture physique et psychologique qui stigmatise les victimes et vise la destruction des communautés, en faisant porter aux femmes l'enfant de l'ennemi...

«Angelina Jolie et William Hague ont été frappés par la situation des réfugiés et par les besoins les plus urgents des victimes de violences sexuelles. Chaque jour, nous voyons des personnes arriver dans les camps, en particulier depuis les récentes violences à Kitchanga qui ont provoqué le déplacement de près de 100 000 personnes ce mois-ci, en grande partie des femmes et des enfants. Beaucoup de ces femmes ont subi des violences sexuelles au cours de leur périple » a déclaré Yawo Douvon, directeur de CARE RDC.

Florence, mère de huit enfants, raconte son agression, alors qu'elle partait vendre son maïs à l'extérieur de la ville de Goma: « Nous avons été prises en embuscade par un groupe de combattants. Ils m'ont jetée au sol, et m'ont violée, un par un. Ce jour-là, j'étais convaincue que j'allais mourir ». Florence est ensuite tombée dans une grave dépression. Une histoire presque banale pour une femme congolaise. Puis, elle a suivi une formation grâce à CARE, pour devenir coiffeuse !

CARE prend en charge les victimes et mène des actions auprès de toute la communauté afin de changer les comportements de tous envers elles.

N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez mieux connaître ou soutenir le travail de CARE contre les violences faites aux femmes.

Pour plus d'information

Contactez Emanuela Croce : 01 53 19 87 62 / croce@carefrance.org