Le 9 novembre 2013, le typhon Haiyan frappait les Philippines. D'une force sans précédent, avec des vents de plus de 300km/h, le cyclone est l'une des pires tempêtes enregistrées, dévastant 36 des 81 provinces de l'archipel et affectant plus de 16 millions de personnes, dont plus de 6 000 morts.
Présente aux Philippines depuis 1949, CARE a pu réagir dès les premières heures. Malgré les difficultés d'accès rencontrées par les équipes, l'association a pu rapidement venir en aide aux victimes des trois zones les plus affectées du pays (Leyte, Western Samar et Panay Island) en distribuant de la nourriture et des kits de réparation pour leurs logements (plus d'un million de maisons ont été endommagées, dont la moitié détruites).

Grâce au soutien de ses partenaires privés et de leurs salariés, CARE France a collecté plus de 700 000€ pour venir en aide aux Philippines. Un grand merci à AXA, BNP Paribas, Bouygues Construction, La Société Générale, Dior Couture pour leur réactivité et leur soutien.

Ces dons ont été essentiels pour faire face à cette urgence et pour la réalisation des actions suivantes :

  • Distribution de packs alimentaires (une ration pour deux semaines avec riz, huile, poisson séché, nourriture en boîte, sucre et sel) à plus de 9 800 familles de la province de Leyte.
  • Distribution d'un un kit de réparation à 3 000 familles sur l'île de Panay et formation technique pour ces familles pour être en mesure de réparer leurs logements.

L'année dernière, CARE est venue en aide à plus d'un million de personnes victimes de catastrophes humaines ou environnementales dans 26 pays (affectant au total plus de 42 millions de personnes), dans les domaines suivants : eau et assainissement, nourriture, abris, santé.

Certains pays, du fait de leur situation géographique, sont plus souvent sujets aux catastrophes. Haïti, Madagascar et le Bangladesh arrivent en tête des pays les plus exposés. Les Philippines sont aussi régulièrement touchées par les typhons ; en 2012 l'archipel affrontait le typhon Bopha. Face à ces catastrophes répétées, les pays plus démunis sont aussi les plus vulnérables, notamment en raison de leur faible capacité d'adaptation.
 A défaut de pouvoir éviter ces évènements tragiques, il est possible de les prévenir et de préparer les populations afin de minimiser les dommages. Pour ce faire, CARE développe de nombreux projets de réduction des risques et des catastrophes, notamment aux Philippines, en Indonésie, au Vietnam, à Madagascar, en Thaïlande, en Inde en partenariat avec AXA. Avec les communautés, CARE met en place des stratégies de réponse pour augmenter les capacités de résistance et de résilience (capacité à rebondir et à s'adapter à un environnement changeant) des populations face à ces catastrophes.

Comment mettre en place un dispositif d'urgence ?

Pour plus d'informations

Contactez Maïlys Bernadet / bernadet@carefrance.org