Le 3 ème anniversaire de la crise syrienne : CARE s'est associée à la mobilisation mondiale #AvecLesSyriens.

femme enfant
© 2014 Johanna Mitscherlich / CARE

Dans les situations de crises, les femmes sont toujours en première ligne. 

Le 15 mars a marqué les trois ans du début du conflit syrien, qui a depuis fait plus de 130 000 morts, 6,5 millions de déplacés et 2,5 millions de réfugiés.

Trois années d'affrontements sanglants, d'exil et de souffrances. Près de la moitié des habitants du pays ont dû quitter leurs maisons, et plus de 10 000 enfants ont été tués alors que la communauté internationale ne parvient pas à mettre fin à cette terrible situation. Selon les Nations Unies, le conflit syrien est la plus grave crise humanitaire de ces vingt dernières années.

A l'approche de ce triste anniversaire, une coalition rassemblant 90 organisations de la société civile à travers le monde, des personnalités engagées et des célébrités ont décidé de mobiliser les consciences et de générer une vague de solidarité globale sans précédent avec les milliers de Syriens directement affectés par ce conflit.

Le jour J, des lieux emblématiques, tels que Trafalgar Square, la Maison Blanche ou la Tour Eiffel, ont été transformés en symboles d'espoir et de solidarité #Avec les Syriens. Le célèbre artiste Banksy a soutenu cette campagne: son œuvre phare Girl with the red balloon a inspiré le visuel de cette mobilisation. Eve Ruggieri, membre du Cercle Femmes, a soutenu cette campagne avec CARE et nous la remercions chaleureusement pour son engagement.

Découvrez les photos de cette mobilisation mondiale :

Le Liban est devenu le premier pays d'accueil des réfugiés syriens: 1 million de réfugiés syriens enregistrés

La plupart des réfugiés sont arrivés au Liban avec pour seul bien les vêtements qu'ils portaient, laissant derrière eux leur maison, leur travail, et parfois des membres de leur famille. Les réfugiés épuisent rapidement leurs économies. Après quelques mois, ils n'ont plus d'argent pour acheter de la nourriture, ni pour payer des frais médicaux ou envoyer leurs enfants à l'école. CARE a ouvert en 2013 un bureau au Liban pour venir en aides aux réfugiés et aux populations hôtes.

Les femmes réfugiées: le témoignage de Hala

Hala
© 2014 CARE

Les femmes et les enfants sont souvent les premiers à fuir la guerre et représentent la plupart des réfugiés. Hala, son mari et leurs six enfants vivent à Beyrouth dans une pièce sombre de 10m2 avec de la moisissure sur les murs, des fenêtres sans vitres et un sol humide et froid.

« Je me sens impuissante. C'est comme si je criais de plus en plus fort, que tout le monde pouvait me voir et m'entendre mais que personne ne fait rien. »

Découvrez son histoire ici : 
http://www.carefrance.org/actualite/communique-presse-news/2014-02-14,2014-02-14-liban-refugies-syriens.htm