13 mars 2017

Publication d'un nouveau rapport CARE sur les femmes et le développement économique

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes et en amont de la 61e session de la Commission sur la condition de la femme qui a lieu dès le 13 mars aux Nations unies, CARE France dévoile son nouveau rapport intitulé Micro-épargne et développement économique : les femmes en route vers l’égalité.

Les inégalités de genre, un obstacle aux droits humains et au développement

L’égalité des sexes est un droit humain fondamental mais les femmes souffrent encore de nombreuses inégalités de genre. Discriminées, les femmes sont sous-représentées dans le secteur du travail formel et dans les instances de décision. Pourtant, l’autonomisation des femmes est nécessaire pour parvenir à un développement juste, durable et inclusif. 

Le système des AVEC, un levier vers l’émancipation des femmes

Pour atteindre ce développement équitable, CARE a mis en place dans les pays en développement, des associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC). Ces groupes permettent aux femmes d’épargner et de développer des activités génératrices de revenus, afin de sortir de la pauvreté et de s’émanciper financièrement. L’autonomisation économique ouvre ensuite la voie vers une émancipation plus complète des femmes, tant au niveau social que politique. Pour Micheline, présidente d’une AVEC à Port-au-Prince (Haïti), la mise en commun de l’épargne est un levier vers le développement.

CARE aide les femmes en Haïti
Grâce à CARE et à la mise en place d’une AVEC, Micheline  a pu développer une activité de couture © 2016 / CARE

 «J’ai emprunté deux fois, pour acheter des tissus et développer une activité de couture. Le message que je veux adresser à toutes les femmes dans le monde, c’est de croire en elles-mêmes parce qu’elles sont le moteur de la société et qu’elles peuvent faire beaucoup de choses, si elles en ont la volonté. »

Faire des hommes des alliés de l’égalité

L’approche globale de CARE intègre et sensibilise les hommes pour faire évoluer durablement les normes sociales et les mentalités des communautés pour une meilleure autonomisation des femmes. Pour l’imam El Houari Hakimi (Maroc), l’évolution des rapports femmes-hommes dans sa communauté est liée à la participation des femmes aux AVEC :

« Ma femme a changé de comportement, elle a plus de responsabilités au sein du foyer et elle est plus autonome. Elle commence à aborder avec moi des sujets comme l’avenir des enfants, notre relation, la vie quotidienne, la gestion du foyer, ce qui a influencé notre relation et mon propre comportement. Je l’encourage toujours à assister aux réunions ou aux évènements organisés par le biais des AVEC. Elle s’absente parfois trois jours hors du foyer pour ces raisons et c’est moi qui m’occupe alors des enfants. »

CARE et les femmes

Depuis 20 ans, CARE travaille sur l’amélioration de l’autonomisation économique des femmes à travers la promotion des associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC). Ces associations permettent aux femmes d’épargner en commun et de disposer de ressources suffisantes pour développer des activités génératrices de revenus ou subvenir à leurs besoins et ceux de leur famille.