L'approche intégrée de CARE prend en compte les enjeux de sécurité alimentaire mais aussi de protection de l'environnement et l'autonomisation des communautés.

Les enjeux

795 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. Chaque année, la faim tue plus de personnes que le SIDA, le paludisme et la tuberculose réunis. La malnutrition est la cause sous-jacente de 45% des décès des enfants de moins de 5 ans.

Un défi de plus en plus urgent

Alors que les besoins alimentaires mondiaux vont augmenter de 70% d'ici à 2050, les experts prévoient une baisse de la production agricole destinée à l'alimentation, notamment du fait l'urbanisation et du changement climatique. Ainsi, d'ici 2080, 600 millions de personnes supplémentaires souffriraient d'insécurité alimentaire sous l'effet du changement climatique.

Les solutions

Renforcer la résilience face à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle

CARE renforce la résilience des populations victimes de crises alimentaires chroniques. Pour cela, nos projets s'attaquent aux causes de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition : les faiblesses structurelles, la dégradation environnementale, les chocs climatiques. La combinaison de ces trois causes source d'instabilité et freine le développement des communautés.

CARE y répond sur la durée, en développant des programmes combinant programmes terrain, recherche et plaidoyer afin de développer des méthodologies innovantes et respectueuses de l'environnement. CARE accompagne également des groupements communautaires en prévention et réponse immédiate aux crises.

Assurer des revenus réguliers

CARE s'assure que les populations aient accès aux ressources financières afin qu'elles puissent développer des activités génératrices de revenus et ainsi renforcer leur pouvoir économique. L'accès aux marchés est également primordial pour la vente de leurs récoltes excédentaires.

Nos projets considèrent tous les facteurs qui influencent la stabilité de l'approvisionnement : la disponibilité des ressources mais aussi les conditions de stockage et l'existence de réseaux de distributions. La construction de routes peut ainsi jouer un rôle primordial.

Dans l'ensemble de ses programmes, CARE soutient l'accès des femmes à la terre et aux marchés.

Zoom sur les Femmes

• A l'heure actuelle, les femmes ne possèdent que 20% des terres cultivées dans le monde alors qu'elles réalisent 60% de la production alimentaire des pays en développement. Pourtant, l'égalité des genres dans l'agriculture pourrait réduire de 17% le nombre de personnes souffrant de la faim.

• Améliorer le niveau d'instruction des femmes et donc leurs perspectives économiques est également déterminant. 55% des progrès contre la malnutrition enregistrés dans les pays en voie de développement entre 1970 et 1995 sont dus à l'amélioration du statut des femmes, soit autant que l'augmentation de la nourriture disponible (26%) et l'amélioration des conditions sanitaires (19%).

Le saviez-vous ?
  • CARE France a mis en oeuvre des projets de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans 12 pays en 2013-2014
  • Cela a représenté 3% du budget.