CARE se base sur la participation des communautés locales pour améliorer l'accès et la qualité des systèmes d'eau et d'assainissement.

Les enjeux

Aujourd'hui, 2,5 milliards de personnes, soit plus du tiers de la population mondiale, ne disposent pas de système d'assainissement de base, comme des toilettes ou des systèmes de traitement des eaux usées.

768 millions de personnes dans le monde n'ont pas d'accès à l'eau potable.

C'est un véritable enjeu de santé publique.

Plus de 3,6 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à la mauvaise qualité de l'eau et à un environnement insalubre.

Les solutions

Soutenir la gestion locale des projets

CARE gère des projets de construction et d'entretien de systèmes d'alimentation en eau potable, de forages, de systèmes d'assainissement, de collecte et de valorisation des déchets.

L'objectif de CARE est de mettre en place un système local autonome et durable. Pour cela, le maintien des systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement est assuré par les communautés regroupées en comités de gestion.

Nous favorisons également la création de synergies entre ONG locales et secteur privé et soutenons la concertation entre autorités nationales et responsables locaux.

Réduire les maladies

L'impact de nos programmes ne dépend pas seulement de l'amélioration des infrastructures, il est nécessaire de mettre en place des actions d'éducation à la santé et de promotion à l'hygiène pour favoriser une meilleure utilisation des ressources disponibles au profit de la santé.
Des sessions de formation sont organisées pour les communautés sur différents thèmes tels que le stockage de l'eau, l'hygiène individuelle et collective, la gestion des déchets domestiques, etc.
CARE s'appuie également sur des réseaux de référents communautaires afin de promouvoir les méthodes de prévention des maladies hydriques.

Zoom sur les femmes

Les femmes et les filles sont touchées de manière disproportionnée par le manque d'accès à l'eau car elles assument la plupart des tâches liées à ce domaine.

• En Afrique subsaharienne, les filles et les femmes passent 26 % de leur temps quotidien à la collecte de l'eau. Sur le chemin, les femmes et les filles sont exposées aux risques d'agressions sexuelles.

• Le manque d'infrastructures sanitaires de base est une des causes principales de l'abandon scolaire des jeunes filles.

• Des installations en eau allègent le travail des femmes, leur fait gagner du temps, permettant ainsi aux filles d'aller à l'école. Cela contribue à réduire les inégalités de genre.

Le saviez-vous ?
  • CARE France a mis en oeuvre des projets d'accès à l'eau et à l'assainissement dans 5 pays en 2013-2014.
  • Cela a représenté 5% du budget annuel.