16 septembre 2014

Soudan du Sud : des experts confirment le risque de famine

Le Soudan du Sud connaît la crise humanitaire la plus alarmante du continent africain, selon l'ONU. CARE soutient les populations affectées par cette crise alors que la situation alimentaire reste très précaire.

L'ONG humanitaire CARE vient en aide aux populations du Soudan du Sud
Un bébé de 11 mois sévèrement malnutri. Cette petite fille n'arrive pas à ouvrir les yeux. Sa mère n'a rien à lui donner à manger. © 2014 / CARE

« La situation n'est pas sans espoir »

Quatre millions de Sud-Soudanais sont affectés par les violences qui ont éclaté en décembre 2013.

Les régions du Soudan du Sud les plus touchées par le conflit connaissent aujourd'hui des taux alarmants de malnutrition et un haut risque de sombrer dans la famine, selon un nouveau rapport de l'IPC.

« Trop de personnes restent encore coupées de l'aide humanitaire du fait des violences. De nombreuses femmes risquent leur vie en marchant parfois toute une journée afin de trouver de la nourriture pour leur famille », explique la directrice de CARE au Soudan du Sud.

« Pourtant, la situation n'est pas sans espoir. Nous commençons à voir de légères améliorations dans certaines des régions où les humanitaires travaillent. »

Le temps presse si nous souhaitons prévenir une catastrophe humanitaire.

Les violences doivent cesser et un processus de paix inclusif doit débuter. Il est urgent que la communauté internationale soutienne financièrement la réponse humanitaire ainsi qu'un meilleur accès des humanitaires à l'ensemble des populations dans le besoin.

L'action de CARE

L'ONG humanitaire CARE vient en aide aux populations du Soudan du Sud
CARE a distribué des semences à des petits agriculteurs. ©2014 / CARE

Depuis le début des violences, le réseau humanitaire international CARE a aidé plus de 200 000 personnes, dans les trois Etats les plus affectés : l'Etat d'Unité, du Nil supérieur et de Jonglei.

CARE fournit de l'eau et une assistance alimentaire aux populations affectées par la crise. CARE fournit également des services d'hygiène (sensibilisations, distributions de kits d'hygiène, construction de latrines dans les camps de déplacés) et soutient 40 centres de santé.