05 décembre 2014

L'urgence d'agir contre le changement climatique en 6 points

Le changement climatique est déjà en œuvre. Il dévaste des vies, des écosystèmes et des infrastructures. Alors que les Etats et l'ONU travaillent sur le prochain accord international sur le climat, CARE s'engage dans la lutte contre les effets du changement climatique.

L'ONG CARE lutte contre le changement climatique
CARE

Quels sont les effets du changement climatique ?

Le changement climatique provoque :

  • Des événements climatiques extrêmes (inondations / sécheresses) : l'augmentation de la fréquence et de l'intensité des catastrophes naturelles ont forcé plus de 22 millions de personnes à fuir leur domicile en 2013. Ce chiffre a triplé depuis les années 1970.
  • Des phénomènes longs : La baisse des rendements agricoles, la dégradation des terres, la raréfaction des ressources en eau sont autant de difficultés auxquelles sont confrontés les agriculteurs et les communautés rurales. Si nous n'agissons pas maintenant, en 2080, 600 millions de personnes supplémentaires souffriront de la faim à cause du changement climatique.

Pourquoi doit-on agir contre le changement climatique ?

L'impact du changement climatique se traduit aujourd'hui dans de nombreux domaines : destructions des écosystèmes, des habitats, pénuries alimentaires, dangers sur la santé ou migrations forcées. Et cela risque de s'empirer.

Il est nécessaire de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C si l'on veut pouvoir s'adapter à ce phénomène et éviter des conséquences encore plus dramatiques. Au-dessus de ce seuil, les coûts économiques et humains pourraient s'avérer catastrophiques : disparition de certaines espèces, îles submergées par les océans... Or, la trajectoire actuelle nous amène vers un réchauffement de la planète de 4°C !

L'ONG CARE lutte contre le changement climatique
CARE

Pourquoi parle-t-on d'injustice climatique ?

Le changement climatique est d'ores et déjà une tragédie pour les populations les plus pauvres du monde. En effet, alors que les pays riches sont les principaux responsables du réchauffement planétaire, les pays les plus pauvres sont ceux qui sont le plus affectés par ses conséquences.

Le changement climatique menace les progrès réalisés depuis de nombreuses années en termes de développement et de lutte contre la pauvreté (source IPCC). Ainsi, les pertes dues aux catastrophes naturelles ces 20 dernières années dans les pays en développement sont estimées à 862 milliards de dollars, soit l'équivalent d'un tiers de la totalité de l'aide internationale au développement.

Comment peut-on lutter contre le changement climatique ?

Des mesures ambitieuses sont indispensables pour s'attaquer aux impacts actuels et futurs du changement climatique.

  • Les gaz à effets de serre : les gaz à effet de serre ont atteint un niveau de concentration record en 2013, selon l'Organisation météorologique mondiale. Les gouvernements du monde entier doivent s'accorder sur une réduction drastique puis une suppression totale progressive de ces émissions. Cela signifie qu'il faut dès maintenant augmenter la part des énergies renouvelables et renforcer l'efficacité énergétique. Pour cela, il est nécessaire d'engager une réelle transition vers des modes de consommation et de production plus responsables et de réduire le gaspillage énergétique.
  • L'adaptation au changement climatique : les pays développés doivent s'engager à verser rapidement 15 milliards USD au « Fonds Vert » afin de financer, au minimum, les mesures d'adaptation pour les années à venir. Ce fonds doit contenir 100 milliards USD par an d'ici à 2020.

Qui doit agir ?

L'action doit donc venir de l'ensemble de la société, en particulier des États qui doivent donner un signal fort pour que tout le monde s'engage en faveur du climat, des individus aux institutions en passant par les entreprises.

L'ONG humanitaire CARE lutte contre le changement climatique
Mobilisation à Paris pour la Marche pour le Climat en septembre 2014. © CARE

Quel est l'enjeu des prochaines réunions internationales ?

2015 sera une année charnière. Trois processus de négociations internationales vont se finaliser :

  • Les COP (Sommets internationaux) : la COP20 doit poser les bases d'un accord qui sera conclu lors de la COP21 à Paris en décembre 2015. C'est lors de ce prochain sommet que les gouvernements du monde entier devront sceller l'accord qui entrera en vigueur en 2020. Il s'agira d'obtenir des engagements et des actes permettant de rester sous la barre des 1,5/2° C de réchauffement planétaire, point de non-retour annoncé par les scientifiques.
  • Les Objectifs de Développement Durable pour l'après 2015 : les ODD doivent inclure un objectif dédié spécifiquement à lutter contre le changement climatique. Ils doivent également intégrer cette problématique de façon transversale dans tous les autres objectifs, en promouvant par exemple des pratiques résilientes aux impacts du changement climatique et en garantissant l'accès et le contrôle « sécurisés » aux ressources pour les populations plus vulnérables afin de garantir leur sécurité alimentaire.
  • Le nouveau Cadre d'Action de Hyogo : Cette cadre visant à renforcer la résilience des Etats face aux catastrophes naturelles expire en 2015.
Les actions de CARE pour le climat

Présente dans 87 pays dans le monde en 2014, l'ONG CARE soutient les populations affectées par des chocs climatiques ponctuels (tempête, inondations) ou de long terme (variabilité des saisons et des précipitations).
Au cours de ces derniers mois, CARE a répondu à de nombreuses situations d'urgence : en Inde et Népal suite aux inondations ; au Soudan du Sud, Mali, Niger, Somalie affectés par des crises alimentaires.
CARE met également en place des programmes d'adaptation : soutien agricole aux communautés péruviennes qui souffrent de la disparition des glaciers ; mise en place de réseaux d'accès à l'eau en Inde ; projets de plantation de mangroves et de restauration de systèmes de défense côtiers dans certaines régions d'Indonésie, de Thaïlande et du Vietnam.

En savoir plus