09 janvier 2015

Tempête au Moyen-Orient : des enfants meurent de froid et la vie de milliers de réfugiés syriens est menacée

Alors que la région est couverte de neige et que les températures atteignent -10°C, les réfugiés syriens ne sont pas préparés à ces conditions climatiques extrêmes. L'ONG CARE alerte sur le manque de financements internationaux qui limite considérablement les actions d'urgence.

L'ONG CARE vient en aide aux réfugiés syriens

Une violente vague de froid et de neige s'abat actuellement sur le Liban, la Jordanie et la Syrie. Les conditions vont encore s'aggraver au Liban dans les prochaines heures.

La plupart des réfugiés syriens vivent dans des conditions très précaires (abris de fortune, bâtiments désaffectés) qui ne sont absolument pas adaptées à des températures négatives ou à des tempêtes de neige, de pluie ou de grêle.

« La plupart des réfugiés syriens ont fui leur pays sans rien emporter avec eux. Beaucoup n'ont même pas de vêtements d'hiver. C'est une situation insupportable que nous voyons sur le terrain. Il y a deux jours, deux enfants sont morts de froid dans la vallée de la Bekaa au Liban et trois autres dans le nord du pays», alerte Gareth Richards, directeur de CARE au Liban.

«Les hivers au Moyen-Orient sont toujours très rigoureux. Faute de ressources financières, les réfugiés n'ont pas pu se préparer aux chutes de températures et encore moins à cette tempête. Ils n'ont pas les moyens d'acheter du fuel pour se chauffer ou de renforcer leurs abris, dont les fenêtres n'ont parfois pas de vitre et les toits ne sont pas étanches », explique Philippe Lévêque, directeur de CARE France.

Les réfugiés manque de moyens de chauffage mais également de nourriture. Déjà au début de l'hiver, des mères syriennes au Liban s'alertaient du fait qu'elles ne pouvaient nourrir leurs enfants qu'une fois par jour.

L'ONU a récemment lancé un appel pour la crise syrienne de 8,4 milliards USD en 2015, rappelant que c'est la plus grave crise humanitaire de ces trente dernières années. Cependant, seuls 54% de l'appel de 2014 avaient été financés.

Les organisations humanitaires ne cessent d'alerter la communauté internationale sur le fait que les fonds disponibles ne sont pas suffisants pour aider l'ensemble des populations qui ont besoin d'une aide d'urgence.

« Après avoir subi la guerre et les violences, ces millions de personnes sont désormais victimes de l'important manque de financements internationaux », déclare Gareth Richards.

NOTE AUX REDACTIONS

Trois témoignages de réfugiés syriens recueillis par les équipes de CARE :

  • Mohammad, réfugié dans le nord du Liban, vit dans une seule pièce avec sa femme et ses cinq enfants : « Je voulais acheter un chauffage mais je n'ai pas d'argent. Nous n'avons que deux matelas pour notre famille de sept personnes. Nous restons collés les uns aux autres pour essayer d'avoir un peu plus chaud. »
  • Mousa, qui vit avec sa famille en Jordanie, a utilisé une pièce de tôle pour couvrir leur fenêtre cassée afin de se protéger de la pluie et de la neige. Ils sont dix autour d'un chauffage à gaz prêté par leurs voisins : « J'ai déjà perdu un enfant. Je dois protéger le reste de ma famille. »
  • Rafiq utilisait jusqu'à maintenant du bois pour chauffer sa famille de six personne qui a trouvé refuge dans un entrepôt abandonné en Jordanie : « Il pleut tellement que le bois est humide et nous ne pouvons plus l'utiliser pour nous chauffer. »

L'action de CARE en soutien aux réfugiés syriens :

L'ONG internationale CARE aident les populations syriennes à faire face à l'hiver en leur apportant une aide financière et en distribuant des chauffages, des bons pour du fuel, des matelas et des couvertures.

CONTACT MEDIAS

Nos équipes en France, Liban, Jordanie et Turquie sont disponibles pour tout entretien.

Au Liban : Gareth Richards, directeur du bureau local de CARE, +961 1 381 775, mobile +961 79 160 295, richards@careliban.org / Racha El Daoi, chargée de communication, +961 1 381 775, mobile + 961 71 508 144, daoi@careliban.org

En France : Laury-Anne Bellessa, chargée des relations medias, + 33 (0) 1 53 19 89 92, mobile + 33 (0) 6 24 61 85 37, bellessa@carefrance.org

A propos de CARE :

CARE a déjà fourni une aide d'urgence à plus de 290 000 personnes : populations en Syrie, réfugiés syriens ou communautés hôtes en Jordanie, Turquie, au Liban et en Égypte. 

  • En Syrie, CARE apporte une aide d'urgence aux populations affectées par les violences.
  • En Jordanie, CARE fournit un soutien financier d'urgence pour aider les réfugiés à couvrir leurs dépenses de base (loyer, achat de nourriture et de médicaments). CARE assure également un soutien psychosocial et donne des informations sur les soins de santé et soutien juridique et social dont les réfugiés peuvent bénéficier.
  • Au Liban, CARE fournit un soutien financier d'urgence aux réfugiés syriens et travaille avec les municipalités pour améliorer les réseaux d'approvisionnement en eau et les installations sanitaires destinées aux réfugiés et aux communautés hôtes. 
  • En Egypte, CARE sensibilise les réfugiés aux risques d'exploitation sexuelle et aux violences contre les femmes et les enfants.
  • En Turquie, CARE a distribué de la nourriture, des couvertures et des articles d'hygiène à près de 10 000 réfugiés syriens arrivés de Kobane.
  • En Irak (Kurdistan), CARE apporte un aide d'hiver aux déplacés.

En savoir plus