16 janvier 2015

Haïti : la micro épargne, un outil de reconstruction après le séisme

Yvette Lapaix et ses voisins de la commune de Carrefour ont dû reconstruire leur vie suite au tremblement de terre dévastateur qui a frappé Haïti en 2010. Ils se sont rassemblés au sein d'associations villageoises d'épargne et de crédit créées par CARE. Ces groupements participent à la relance économique du pays et créent une nouvelle cohésion sociale.

« Lorsque des gens qui ne se connaissent pas se rassemblent et travaillent ensemble dans un but commun, ils apprennent à se faire confiance. Ils deviennent une communauté », témoigne Yvette.

L'ONG CARE met en place des programmes de micro épargne
2015 / CARE

Les AVEC, un outil de relance économique mis en place par CARE

Comme plus de 33 460 rescapés du tremblement de terre, Yvette s'est impliquée au sein d'une association villageoise d'épargne et de crédit (AVEC) créée par CARE. Les membres de ces groupes autogérés mettent en commun leurs épargnes et se font des prêts. Ils investissent cet argent dans pour créer ou développer des activités génératrices de revenus, pour réparer leur maison effondrée, pour envoyer leurs enfants à l'école ou acheter de la nourriture.

Au cours des trois dernières années, Yvette a épargné consciencieusement, emprunté et remboursé au groupe près 50 000 gourdes (environ 1 100 USD). Elle a réalisé un bénéfice de 30 à 40 % qu'elle a réinvesti dans son épicerie de quartier.

Le concept des AVEC a été développé par CARE au début des années 1990 en Afrique subsaharienne.

Depuis, il a été transposé avec succès dans d'autres pays et repris par d'autres ONG. Ce mécanisme d'auto-développement est un élément clé de la stratégie de rétablissement des communautés haïtiennes. Plus de 1 200 AVEC ont été constituées par CARE en Haïti. Ces groupes, dont 74% des membres sont des femmes, ont économisé plus de 1,2 million de dollars.

Une nouvelle solidarité entre les membres des AVEC

Environ 200 AVEC ont été créées dans la seule zone de Carrefour (agglomération de Port-au-Prince). Yvette s'est portée volontaire pour devenir agent de village et aider la diffusion de cette pratique. En partageant son expérience avec ses voisins, elle a déjà contribué à créer quatre nouveaux groupes.

« Beaucoup de gens dans ces groupes ont perdu leur maison lors du séisme. Certains ont perdu des enfants. Mais les AVEC nous ont permis de retourner à la vie normale et de trouver un appui au sein de notre communauté. Dans un premier temps, nous espérons améliorer notre situation. Puis des liens de confiance, qui vont au-delà de l'aspect financier, se tissent », explique Yvette.

« CARE a aidé des gens qui ne se connaissaient pas à travailler ensemble et à compter les uns sur les autres. Ces groupes nous ont appris que nous sommes capables de réaliser des choses par nous-mêmes. J'aimerais voir les AVEC se développer dans tout le pays. »

UN WEBDOCUMENTAIRE SUR LES FEMMES ET LA MICRO-ÉPARGNE

CARE et TV5MONDE présentent un webdocumentaire sur les femmes et la micro épargne, comme outil de développement pour les populations exclues de la micro finance. À travers un documentaire interactif en ligne, « Femmes Lumière » propose cinq portraits de femmes qui partagent une même volonté, sortir de la pauvreté et pour cela deviennent membres d'associations villageoises d'épargne et de crédit (AVEC). En Haïti, Côte d'Ivoire, Cambodge, Madagascar et Bangladesh, ces femmes expliquent leurs parcours, leurs rêves et les défis auxquels font face leurs communautés. Ces rencontres nous permettent également de comprendre le rôle de l'épargne dans la lutte contre la pauvreté.