30 janvier 2015

Les réfugiés syriens face à l'hiver : « Je ne veux pas mourir »

Le froid qui s'abat actuellement sur le Liban et la Jordanie ont de terribles conséquences pour les réfugiés syriens. La plupart vivent dans des conditions très précaires : abris de fortune, bâtiments désaffectés qui ne sont pas adaptés à des températures négatives ou à des tempêtes de neige, de pluie ou de grêle. Il y a quelques semaines, nos équipes ont rencontré Leila, 60 ans, et ses petits-enfants qui vivent dans un appartement non chauffé en Jordanie.

« Quand nous sommes arrivés, nous n'avions rien »

Il y a plus de 2 ans, Leila a fui sa maison de Daraa en Syrie pour échapper aux bombardements. En Syrie, son fils a été abattu devant sa maison. Quelques mois plus tard, sa belle-fille a également été tuée, laissant 6 enfants orphelins. Aujourd'hui Leila* et ses petits-enfants ont trouvé refuge à Irbid en Jordanie :

L'association de solidarité internationale CARE vient en aide aux réfugiés syriens
Zeina, 8 ans, l'une des petites-filles de Leila © 2014 CARE/ Mahmoud Shabeeb

« Aujourd'hui, nous vivons dans un appartement sans chauffage en Jordanie. Les murs sont couverts de moisissure. Le premier mois, nous dormions à même le sol. Peu à peu, les gens nous ont aidés en nous donnant des meubles. C'est le 3ème hiver que nous passons ici et nous n'avons toujours pas de chauffage.

Ces derniers jours, il a fait beaucoup plus froid que d'habitude et je suis très inquiète.

« Sans aide, nous allons mourir de faim et de froid »

Le mois dernier, l'ONU a dû temporairement suspendre ses distributions de coupons alimentaires aux réfugiés [faute de ressources financières]. Comme beaucoup d'autres, c'est notre seule source de nourriture. Nous sommes complètement dépendants de cette aide pour survivre. Nous nous sommes demandé ce que nous allions devenir ? Allions-nous mourir de faim ? Dans ce cas, autant retourner chez nous en Syrie. Mourir de faim et de froid ici ou sous les bombardements en Syrie...

J'ai entendu parler de CARE par un de mes voisins syriens qui avait bénéficié de leur aide. CARE m'a fourni des matelas et va m'aider financièrement. Pour l'instant ma petite fille, Mariam va à l'école mais n'a pas de quoi s'acheter à manger. Grâce à l'aide de CARE, nous allons nous en sortir, si Dieu le veut. Mais mon plus grand souhait reste de retourner en Syrie. »

* Ce prénom a été modifié

La réponse de CARE à la crise syrienne

CARE a déjà fourni une aide d'urgence à plus de 290 000 personnes : populations déplacées en Syrie, réfugiés syriens ou communautés hôtes en Jordanie, Turquie, au Liban et en Irak.

Nous soutenons actuellement des familles de réfugiés en distribuant des vêtements, des chaussures et des couvertures.

  • En Syrie, CARE apporte une aide d'urgence aux populations affectées par les violences.
  • En Jordanie, CARE fournit un soutien financier d'urgence pour aider les réfugiés à couvrir leurs dépenses de base (loyer, achat de nourriture et de médicaments). CARE assure également un soutien psychosocial et donne des informations sur les soins de santé et soutien juridique et social dont les réfugiés peuvent bénéficier.
  • Au Liban, CARE fournit un soutien financier d'urgence aux réfugiés syriens et travaille avec les municipalités pour améliorer les réseaux d'approvisionnement en eau et les installations sanitaires destinées aux réfugiés et aux communautés hôtes. 
  • En Egypte, CARE sensibilise les réfugiés aux risques d'exploitation sexuelle et aux violences contre les femmes et les enfants.
  • En Turquie, CARE a distribué de la nourriture, des couvertures et des articles d'hygiène à près de 10 000 réfugiés syriens arrivés de Kobané.
  • En Irak (Kurdistan), CARE apporte un aide d'hiver aux déplacés.