26 février 2015

Faire des hommes, les « acteurs du changement » de la condition des femmes.

Les changements structurels et sociaux indispensables à l'égalité des genres nécessitent une modification des attitudes et des comportements de toute la société, et cela passe par l'implication des hommes.

Les hommes, des alliés incontournables

Les changements structurels et sociaux indispensables à l'égalité des genres nécessitent une modification des attitudes et des comportements de toute la société, et cela passe par l'implication des hommes.

CARE prend volontairement le contre-pied des représentations patriarcales en impliquant les hommes et les garçons en tant que partenaires égaux des femmes et des filles.

Les femmes et les hommes ne sont pas des groupes opposés, un gain de pouvoir pour l'un n'impliquant pas une perte pour l'autre.

L'engagement volontaire des hommes

Dans ses programmes, CARE encourage les hommes à modifier leurs comportements discriminatoires envers les femmes (violences faites aux femmes, restrictions d'accès aux ressources, aux services essentiels tels que la santé et l'éducation...). Notre approche se fait en trois étapes :

  • Provoquer une prise de conscience chez les hommes à l'égard des discriminations dont les femmes font l'objet. CARE mène des séances de sensibilisation sur la perception des rôles et des relations entre hommes et femmes. Cela passe également par la mise en place d'espaces de réflexion sur la masculinité, le genre, le pouvoir et les privilèges.
  • Initier un dialogue au sein des couples et des familles pour encourager des modes de communication plus ouverts, ainsi que la mise en place de relations égalitaires non violentes et basées sur la confiance.
Témoignage

« J'ai été violée et abusée par mon mari. Puis nous avons assisté à un atelier de CARE. Nous avons appris à travailler sur une base plus égalitaire et à essayer de nous comprendre. Après six jours, mon mari m'aidait à faire la cuisine et à laver les enfants. À la fin de la formation, mon mari avait cessé de m'exploiter et d'abuser de moi », Marie Claire, 34 ans, au Rwanda.

  • Renégocier les normes sociales grâce à des échanges réguliers entre hommes. CARE appuie notamment la mobilisation d'activistes masculins qui partagent leurs histoires personnelles de changement positif avec d'autres hommes et avec l'ensemble de la communauté.

Cela permet de faire évoluer durablement les stéréotypes de genre et de changer les attitudes et pratiques vis-à-vis des femmes à l'échelle de la communauté.

En savoir plus

A l'occasion de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, l'ONG humanitaire CARE France appelle les hommes à se mobiliser pour les droits des femmes. Vincent Cassel et Léa Seydoux sont les ambassadeurs de cette campagne : « Donne du pouvoir aux femmes, si t'es un homme ».