24 mars 2015

Ebola : comment atténuer l'impact économique du virus ?

Le virus Ebola a déjà tué plus de 10 000 personnes et paralysé les pays affectés par cette épidémie. Des communautés entières ont été mises en quarantaine, les marchés ont été fermés. Les associations villageoises d'épargne et de crédit (AVEC), créées par l'ONG CARE, ont agi comme des filets de sécurité économique et permis la diffusion d'informations pour limiter la propagation du virus.

L'association humanitaire CARE vient en aide aux populations affectées par Ebola
2015 / CARE

L'information pour lutter contre Ebola

CARE travaille depuis de nombreuses années au Sierra Leone et au Libéria. CARE contribue à la prévention de la propagation du virus par des actions d'information et de sensibilisation aux règles d'hygiène. Nos équipes ont diffusé des messages préventifs à plus de 200 000 personnes, notamment par l'intermédiaires des membres des AVEC.

Les AVEC pour atténuer les impacts économiques d'Ebola

Au plus fort de l'épidémie, les AVEC ont permis de pallier à l'absence de revenus. Les économies réalisées par ces groupes d'épargne et de crédit, et les prêts octroyés aux membres qui en avaient besoin, ont permis d'acheter de la nourriture et de survivre pendant les mois les plus difficiles de la crise. 520 000 personnes étaient en situation d'insécurité alimentaire dans les trois pays les plus touchés (Sierra Leone, Libéria, Guinée), selon une estimation du Programme alimentaire mondial (PAM) début 2015.

Soutenir la reprise économique des pays affectés par Ebola

Beaucoup de groupes ont aujourd'hui épuisé la quasi-totalité de leurs économies. De nombreux agriculteurs, membres d'AVEC, ont des difficultés à reprendre une activité.

Pour soutenir cet effort de relance économique, CARE va fournir des semences pour la saison actuelle et procurera aux AVEC un appui financier par la rémunération de travaux d'utilité publique, telles que la construction de puits communautaires. Ce type d'action contribuera à prévenir de nouveaux cas d'Ebola, en favorisant de bonnes conditions d'hygiène. Lorsque les AVEC recommenceront à épargner, elles pourront entretenir les puits et acheter de savon pour leur communauté.

Les AVEC sont un outil essentiel pour aider à restaurer les moyens de résilience des communautés et éviter de nouvelles infections.

Les AVEC, un système crée par CARE en 1991

Les AVEC sont des groupes autogérés, qui pallient le manque d'accès aux structures bancaires. Les membres mettent en commun leurs épargnes et se font des prêts. Ils investissent cet argent dans pour créer ou développer des activités génératrices de revenus, pour réparer leur maison, pour envoyer leurs enfants à l'école ou acheter de la nourriture.

  • Au Libéria, CARE a lancé les premières AVEC en 2008. Aujourd'hui, 205 groupes ont été créés comprenant près de 6 000 membres. Ces groupes ont épargné plus de 250 000 dollars.
    Dans le comté de Margibi, qui a été durement touché par le virus Ebola, le nombre d'AVEC a presque doublé, passant de 50 groupes en 2013 à 86 groupes fin 2014.
  • Au Sierra Leone, la première AVEC a été créée en 2004. Il existe désormais plus de 2 000 groupes, rassemblant 62 000 membres. Ces deux dernières années, 900 groupes ont été créés. Ils ont épargné plus de 830 000 dollars et octroyé près de 200 000 dollars en prêts.

En savoir plus