13 avril 2015

« Sortir de l'impasse à Gaza, tracer une nouvelle voie » - Rapport d'enquête

Six mois après la conférence du Caire pour la Palestine et la reconstruction de Gaza à la suite des destructions massives causées par le conflit de l'été 2014, AIDA, un collectif d'ONG internationales d'urgence et de développement, rend public le rapport « Sortir de l'impasse à Gaza, tracer une nouvelle voie » dans lequel il émet des recommandations concrètes pour accélérer la reconstruction.

Suleiman a construit un petit abri pour sa famille à l'aide des débris de sa maison, bombardée en août 2014.
Anas al Baba / Oxfam

Le constat établi par ce rapport sur la situation à Gaza est accablant : plus de 2 100 personnes ont été tuées et 11 000 blessées, dont plusieurs centaines de personnes sont aujourd'hui handicapées à vie.

Plus de 19 000 habitations ont été détruites ou rendues inhabitables, et près de 30 000 endommagées. On dénombre 100 000 personnes déplacées dont 1 700 familles logées dans des centres collectifs. Quelque 14 000 autres familles sont aujourd'hui en situation de précarité, logées dans des hébergements provisoires.

Malgré le cessez-le feu instauré en août 2014, la violence contre les civils continue. On dénombre à ce jour plus de 400 incidents de tirs israéliens dans la bande de Gaza et au moins quatre tirs de roquettes lancées depuis Gaza vers Israël.

D'après le ministère palestinien du Plan et de la Coopération internationale, seuls 26,8 % des fonds destinés à la reconstruction ont été débloqués. Et bien que certains projets de reconstruction à Gaza aient été financés, ils n'ont pas encore débuté en raison du blocus de la bande de Gaza.

Outre ces engagements financiers (3,4 milliards de dollars d'aides directes et indirectes), la communauté internationale s'était engagée à plaider pour un cessez-le-feu permanent et à entamer des discussions sur la responsabilité des parties au regard des violations continues du droit international.

Afin que des solutions pérennes puissent être trouvées pour sortir de cette crise et permettre la reconstruction de Gaza, le collectif AIDA* demande à la communauté internationale de respecter ses engagements et l'appelle à :

  • accélérer la reconstruction et faciliter l'entrée de matériaux essentiels en conformité avec le droit international ;
  • s'assurer que toutes les parties soient tenues responsables des violations du droit international ;
  • mettre fin au blocus et réhabiliter l'économie dévastée de Gaza qui maintient 1,8 millions de Palestiniens vivant à Gaza, séparés de la Cisjordanie.

Télécharger le rapport ou son résumé.

ONG Signataires :

  • Médecins du Monde
  • PU-AMI
  • Handicap International
  • CARE France
  • Secours Catholique - Caritas France
  • Secours Islamique France
  • CCFD-Terre Solidaire

*AIDA : collectif d'ONG internationales, en référence à un camp de réfugiés palestiniens situé en Cisjordanie

Contacts presse