07 mai 2015

Un puissant séisme d'une magnitude de 7,9 a frappé le Népal samedi 25 avril. Les équipes de l'ONG humanitaire CARE viennent en aide aux habitants des villages isolés. Certains de ces villages ont été complétement rasés.

L'association humanitaire CARE vient en aide aux victimes du séisme au Népal
2015 CARE / Ruhani Kaur

Témoignage d'Holly Frew, membre de l'équipe d'urgence de l'ONG CARE au Népal

On ne peut atteindre ces villages de montagne que par hélicoptère ou à pied

« Il est difficile d'imaginer comment, en quelques secondes, un village entier peut devenir un amas de gravats. C'est pourtant ce qui s'est produit dans le village de Baruwa, dans le district de Sindhupalchowk.

Comme pour de nombreux villages isolés, l'accès à Baruwa a été bloqué par des glissements de terrains provoqués par le séisme et les nombreuses répliques qui ont suivi. On ne peut atteindre ces villages de montagne que par hélicoptère ou à pied. Nos équipes ont fait quatre heures de route puis ont marché pendant trois heures avant d'arriver à Baruwa.

Seuls cinq bâtiments sont encore debout

L'association humanitaire CARE vient en aide aux victimes du séisme au Népal
2015 CARE / Ruhani Kaur

Plus nous avancions dans notre ascension, plus l'ampleur des dégâts nous est apparue. Le village a été entièrement détruit par la force du séisme. 500 habitations et plus de 1000 autres bâtiments (granges, écoles, centres de santé, magasins) se sont effondrés. Seuls cinq bâtiments sont encore debout.

En tant que travailleuse humanitaire, j'essaie de réfréner mes émotions pour me concentrer sur l'aide à apporter. Mais quand j'ai fait la connaissance de Pasang, 19 ans, je n'ai pas pu retenir mes larmes. Pasang a perdu toute sa famille et sa maison durant le tremblement de terre. Seule sa belle-sœur a survécu. Tous les soirs, Pasang se recueille dans les décombres de sa maison afin d'honorer les membres de sa famille décédés.

Traumatisés par le séisme et choqués par la perte de leurs proches

L'association humanitaire CARE vient en aide aux victimes du séisme au Népal
2015 CARE / Ruhani Kaur

Traumatisés par le séisme et choqués par la perte de leurs proches, les habitants travaillent ensemble afin d'essayer de sauver ce qu'ils peuvent dégager des décombres. Ils tentent de récupérer des sacs de millet parmi les ruines pour pouvoir se nourrir. Ils partagent le peu qu'ils ont, cuisinent et mangent ensemble. CARE leur a distribué de la nourriture, des couvertures et des kits de naissance pour les femmes enceintes.

Aujourd'hui, la plupart dorment dehors sous des abris de fortune. Après une telle catastrophe, les villageois ont du mal à se projeter, à imaginer le futur. Cependant ils savent qu'ils ont besoin d'abris solides. Ils sont terrifiés par l'approche de la saison des pluies qui va encore aggraver leur situation actuelle. »

Comment aider les populations népalaises ?

CARE travaille au Népal depuis 1978. Le bureau népalais de CARE est intervenu dès les premières heures qui ont suivi le séisme pour aider les victimes du séisme. CARE distribue de la nourriture, des kits d'abri et d'hygiène ainsi que des produits pour les femmes enceintes à Katmandou ainsi que dans les districts de Gorkha, Sindhupalchowk et Lalitpur. De prochaines distributions auront dans les districts de Lamjung et Dhading.

CARE remercie ses donateurs pour leur rapide mobilisation. Nous avons encore besoin de vous. Notre capacité à répondre à l'urgence repose sur la générosité de nos donateurs. Vos dons permettent la mise en place d'une aide vitale pour les victimes de ce séisme.

Pour aider les populations népalaises et soutenir la réponse humanitaire de CARE, faites un don.

CONTACT MEDIAS :

Nos équipes au Népal (francophones et anglophones) sont disponibles pour tout commentaire sur l'évolution de la situation.
Nos équipes à Paris sont également disponibles.

Contactez Laury-Anne Bellessa, chargée des relations medias chez CARE France, + 33 (0) 1 53 19 89 92, + 33 (0) 6 24 61 85 37, bellessa@carefrance.org

Suivez le compte twitter des équipes d'urgence de CARE : @CAREemergencies et de CARE France : @CAREfrance