15 mai 2015

Népal : les besoins humanitaires augmentent suite au second séisme

Plus de 8 000 personnes ont été tuées par les séismes qui ont frappé le Népal, 17 800 personnes ont été blessées et près de 700 000 maisons ont été détruites ou endommagées. 8 millions de personnes ont été affectées et plus de 3 millions ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence.

L'association humanitaire CARE vient en aide aux victimes du séisme au Népal.
Le village de Yarsa dans le district de Sindhupalchowk, à 60 km de l'épicentre du séisme du 12 mai, a été entièrement détruit. © 2015 / CARE
« Le peu espoir qui restait aux populations népalaises est désormais enterré sous les gravats et les décombres », témoigne Iljitsj Wemerman, responsable des urgences pour l'ONG CARE à Sindhupalchowk, zone la plus affectée par le séisme du 12 mai. « Lors du dernier séisme, nous avons vu les maisons s'effondrer devant nous. Les bâtiments encore debout après le tremblement de terre du 25 avril sont désormais détruits. »

CARE avait commencé à venir en aide aux populations de Sindhupalchowk suite au premier séisme et va intensifier sa réponse. Deux camions sont en route pour distribuer des kits d'abris, des tentes, des couvertures ainsi que des kits de cuisine et d'hygiène.

« Les Népalais n'ont plus rien. Ils ont besoin de tout : d'un abri sûr, de nourriture et de produits d'hygiène. Tout est sale et couvert de poussière, ce qui augmente le risque de maladies », explique Iljitsj Wemerman.

La taille de la zone concernée, le terrain montagneux, les nouveaux glissements de terrain et l'étroitesse des routes dans la zone près de l'épicentre rendent très difficile l'accès aux villages les plus reculés.

« Il est important d'offrir dès que possible un soutien psychosocial aux personnes affectées », déclare Iljitsj Wemerman. « Les cris et les pleurs des Népalais, surtout des enfants, sont aussi dramatiques que le séisme. Les gens ont peur, ils cherchent leurs proches et craignent pour le peu de biens qu'il leur reste. Les répliques sismiques constantes ne leur donnent aucun répit. »

CARE prévoit d'apporter un soutien psychosocial aux victimes du séisme.

CONTACT MEDIAS :

Nos équipes au Népal (francophones et anglophones) sont disponibles pour tout commentaire sur l'évolution de la situation.
Nos équipes à Paris sont également disponibles.

Contactez Laury-Anne Bellessa, chargée des relations medias chez CARE France, + 33 (0) 1 53 19 89 92, + 33 (0) 6 24 61 85 37, bellessa@carefrance.org

Suivez le compte twitter de CARE France : @CAREfrance

L'action de CARE

L'ONG CARE travaille au Népal depuis 1978. Depuis 2 semaines, CARE distribue de la nourriture, des abris, des kits d'hygiène et de naissance, à Katmandou ainsi que dans les districts de Gorkha, Sindhupalchowk, Dhading, Lamjung et Lalitpur. CARE est venue en aide à 13 000 personnes. Au cours du prochain mois, CARE prévoit de distribuer des abris pouvant résister à la mousson à 30 000 personnes.

CARE a lancé un appel à don de 37 millions d'euros (40 millions de dollars) afin de fournir une aide d'urgence et de reconstruction à 100 000 personnes. Il faut 220 euros pour nourrir une famille pendant un mois et 200 euros pour fournir un abri d'urgence à une famille.