26 mai 2015

COP21 - Accord Climat de Paris : l'appel des sociétés civiles aux Etats pour créer un climat contre la faim

Suite à la conférence « La faim, l'autre visage du changement climatique » qui s'est déroulée aujourd'hui à Paris pour débattre des conséquences du changement climatique sur la faim et la sous-nutrition, 24 ONG ont signé un appel adressé à la communauté internationale pour qu'elle se saisisse de la question.

« 70% des cultures seront affectées par le changement climatique. Les liens entre le climat et la faim sont démontrés » rappelait ce matin Laurent Bopp, Directeur de recherche CNRS au laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement, présent à la conférence.

Alors que 805 millions de personnes souffrent aujourd'hui de la faim, les changements climatiques constituent un fardeau supplémentaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et l'accès à l'alimentation des plus pauvres, et mettent à mal les efforts actuels déployés dans la lutte contre la faim. Pourtant, ce risque reste toujours trop peu discuté dans le cadre des négociations internationales sur les changements climatiques, à six mois de la COP21.

Pour Isabelle Austin, Représentante Adjointe de l'UNICEF pour le Bureau du Pacifique, « les décideurs politiques et les négociateurs de l'accord de Paris doivent soutenir les initiatives locales d'accès à l'eau potable et à l'alimentation. »

Si des efforts sont en cours pour atteindre l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, ils doivent absolument prendre en compte le risque qui pèse sur la sécurité alimentaire. En effet, on sait aujourd'hui que si nous maintenons nos émissions de gaz à effet de serre au niveau actuel, ce sont 600 millions de personnes supplémentaires qui souffriront de la faim d'ici 2080. Lutter contre les impacts des changements climatiques et lutter contre la faim relèvent du même effort, du même impératif et de la même urgence.

C'est pourquoi les sociétés civiles demandent des engagements clairs pour lutter contre les changements climatiques et contre la faim. Les ONG signataires de l'appel demandent à la communauté internationale de garantir une cohérence entre l'action climatique et les objectifs de développement, de lutte contre la faim, les droits humains et l'égalité femmes-hommes, tout en s'assurant que les changements climatiques ne deviennent pas un alibi pour justifier de « fausses solutions » climat. La promotion d'un modèle agricole industriel est évidemment incompatible avec les exigences de transition écologique et sociale, de droits humains et de justice climatique.

Signataires :

Acting for Life, ACTED, Action contre la Faim, Afhon Togo, AFPAT, AVSF, Care France, CCFD-Terre Solidaire, CFSI, CIWF, Coordination Sud, CRID, Eder Niger, FIAN France, Fondation Nicolas Hulot, GERES, Green Horizon Cameroun, JVE Togo, La voute nubienne, Musonet, Oxfam international, Réseau Action Climat, Réseau Climat & Développement, Secours Catholique Caritas France

En savoir plus :
CONTACT MEDIAS :

Nos porte-paroles sont disponibles pour des interviews. Contactez :