03 juillet 2015

Jordanie : témoignages de réfugiés syriens ,4 ans après le début de la guerre

4 ans après le début du conflit syrien, la situation humanitaire des populations syriennes est catastrophique. Découvrez le témoignage de réfugiés syriens qui travaillent désormais avec les équipes de CARE en Jordanie.

L'association humanitaire CARE vient en aide aux réfugiés syriens
630 000 réfugiés syriens vivent en Jordanie. 80 % d'entre eux vivent dans les zones urbaines. © CARE

Ayat, 35 ans : « Aucun endroit n'était sûr alors nous sommes partis »

Cette guerre a bouleversé ma vie. J'ai travaillé dur pour finir mes études et pour avoir une carrière d'universitaire. Au début, mon père ne considérait pas l'éducation de ses filles comme une priorité. Mais il a changé d'avis quand il a vu que j'étais parmi les meilleurs étudiants de ma fac. J'avais réalisé le rêve de mes parents et j'étais un modèle pour mes frères et sœurs.

J'ai fui la Syrie avec mon mari en mars 2013 après que nous nous soyons déplacés dans trois villages différents pour éviter les combats. Aucun endroit n'était sûr alors nous sommes partis. Ma famille est toujours en Syrie. Ils nous appellent quand ils peuvent pour nous rassurer.

Je suis maintenant bénévole pour CARE. Avant, je pensais que mes problèmes étaient les plus grands du monde. Mais le fait de discuter avec d'autres réfugiés m'a fait réaliser qu'il y a beaucoup d'autres personnes qui ont vécu bien plus d'épreuves que moi. Aujourd'hui, je me sens utile.

La guerre en Syrie va durer longtemps. Il faut une solution politique, et cette solution ne repose pas uniquement sur des efforts syriens ou régionaux mais sur une mobilisation internationale plus large.

La Syrie a été détruite, nous devrons reconstruire nos vies et notre éducation nous aidera.

Imad, 30 ans : « En Syrie, je voulais avoir une vie différente, j'étais en train de réaliser mes rêves »

J'ai obtenu mon diplôme d'avocat en 2012. Mais la guerre s'est intensifiée et nous sommes venus en Jordanie en février 2013. En dépit de tout ça, j'ai reçu ma carte de membre de l'association du barreau la semaine dernière. Elle m'a été envoyée ici en Jordanie !

A mon arrivée, j'ai travaillé dans une ferme. C'est ce que je faisais quand j'étais étudiant. En Syrie, je voulais avoir une vie différente, j'étais en train de réaliser mes rêves. Un an plus tard, je suis devenu professeur bénévole pour une organisation internationale, puis j'ai rejoint les équipes de CARE. J'aide à organiser les rendez-vous avec les réfugiés syriens et je réponds à leurs questions sur les services disponibles et leurs droits.

Nous ne pourrons pas retourner en Syrie de sitôt. La guerre va durer plus longtemps que nous l'aurions espéré. Lorsque la guerre sera terminée, la Syrie aura besoin d'aide. Les gens n'auront pas seulement besoin d'eau et de nourriture. Nous pourrons reconstruire les bâtiments mais il faudra aussi un soutien psychologique. Grâce à cette expérience dans le monde humanitaire, je serai capable de comprendre les besoins des gens et de les aider.

A PROPOS DE CARE

En Jordanie, CARE est présente depuis 1948. CARE fournit un soutien financier d'urgence pour aider les réfugiés à couvrir leurs dépenses de base (loyer, achat de nourriture et de médicaments). CARE assure également un soutien psychosocial et donne des informations sur les soins de santé et soutien juridique et social dont les réfugiés peuvent bénéficier.