30 juillet 2015

Crise syrienne : derrière les statistiques, des histoires de vies

16,7 millions de personnes sont réfugiés dans le monde, selon les Nations unies.

Ces personnes ont été contraintes de fuir leur maison. Elles ont dû tout abandonner derrière elles : leurs proches, leur maison, leur travail et leurs biens. Elles mènent une existence qu'elles n'ont pas choisie.

A l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire (19 août), CARE vous propose de mieux comprendre qui sont les réfugiés syriens et ce qu'ils vivent. Deux vidéos vous permettent de découvrir leurs rêves et leurs difficultés.

Qui sont les réfugiés syriens ?

Cette petite fille se voit comme une princesse papillon. La communauté internationale la voit au mieux comme une refugiée, au pire comme une statistique.

Depuis 2011, 4 millions de personnes ont fui la guerre qui déchire la Syrie. Elles sont parties à la recherche d'un lieu sûr où elles espèrent recommencer à vivre en attendant de pouvoir retourner en Syrie. Beaucoup ont trouvé refuge dans les pays voisins, comme le Liban ou la Turquie. Les Syriens y sont répertoriés comme « réfugiés » et la communauté internationale fait référence aux «  4 millions de réfugiés syriens » ou « au plus important groupe de réfugiés depuis un quart de siècle ».

Un groupe d'enfants, femmes et hommes syriens rappelle que, s'ils partagent le même exil, chacun a ses propres rêves. Ils mettent en avant leur individualité, dans une vidéo réalisée par l'ONG internationale CARE. Découvrez la manière dont ils se perçoivent. Ils sont parents, coiffeurs, photographes, conteurs ou « princesses papillon ».

Qu'avons-nous en commun avec les réfugiés syriens ?

« Nous ne sommes pas différents des populations syriennes. Ces familles avaient une maison, des amis, un métier et tout cela a été bouleversé brutalement. Cela pourrait nous arriver également. La seule chose qui nous différencie, ce sont les circonstances », rappelle Violaine Gagnet, responsable des urgences de l'ONG CARE France.

Une seconde vidéo, également réalisée par CARE, fait le parallèle entre la vie des réfugiés syriens et celle de citoyens canadiens. Les réfugiés syriens racontent leur vie passée, leur métier et leurs relations avec leur famille. Chacun peut s'identifier à ce qu'ils ressentent, à leur désarroi d'avoir du tout quitter.

CARE France appelle à se mobiliser et à relayer ces messages de soutien aux réfugiés syriens en utilisant le hashtag #NotThatDifferent ou en partageant les vidéos sur les réseaux sociaux.

A PROPOS DE L'ONG CARE :

Dans la région syrienne, CARE a déjà fourni une aide d'urgence à plus d'1 million de personnes : populations en Syrie, réfugiés syriens ou communautés hôtes en Jordanie, Turquie, au Liban et en Égypte. 

  • En Syrie, CARE apporte une aide d'urgence aux populations affectées par les violences.
  • En Jordanie, CARE est présente depuis 1948. CARE fournit un soutien financier d'urgence pour aider les réfugiés à couvrir leurs dépenses de base (loyer, achat de nourriture et de médicaments). CARE assure également un soutien psychosocial et donne des informations sur les soins de santé et soutien juridique et social dont les réfugiés peuvent bénéficier.
  • Au Liban, CARE fournit un soutien financier d'urgence aux réfugiés syriens et travaille avec les municipalités pour améliorer les réseaux d'approvisionnement en eau et les installations sanitaires destinées aux réfugiés et aux communautés hôtes.
  • En Egypte, CARE sensibilise les réfugiés aux risques d'exploitation sexuelle et aux violences contre les femmes et les enfants.
  • En Turquie, CARE soutient les réfugiés syriens en distribuant de la nourriture, des couvertures et des articles d'hygiène.

Fondé en 1945, CARE est l'un des plus grands réseaux d'aide humanitaire au monde, apolitique et non confessionnel. CARE s'attaque aux causes profondes de l'extrême pauvreté et fournit une aide humanitaire. En 2014, CARE a apporté une aide d'urgence à 7 millions de personnes en situation de crises ou de catastrophes.