30 septembre 2015

FKDL : « J'ai choisi de confronter les défis du changement climatique et les pratiques durables »

Dans le cadre du projet « Le climat au pied du mur », initié par l'ONG CARE, l'artiste FKDL s'engage en faveur de solutions face aux problématiques d'accès à l'eau.

Le climat au pied du mur : la fresque de FKDL pour l'association CARE
Le climat au pied du mur : la fresque de FKDL au Point Ephémère ©2015/CARE

L'engagement de FKDL pour le climat

A l'entrée du Point Ephémère, l'artiste Frank Duval, alias FKDL, a utilisé différentes techniques (peinture, pochoir, collage) pour réaliser sa fresque murale sur l'accès à l'eau.

Ce droit, pourtant fondamental, est menacé au nord comme au sud par les dérèglements climatiques. Cette thématique a particulièrement séduit l'artiste qui s'engage à travers chacune de ses créations :

« Les grandes causes sont un prolongement de mon implication et mon engagement au quotidien. Elles me poussent à réagir, à partager et à communiquer avec le plus grand nombre, » explique-t-il.

FKDL réalise sa fresque pour l'association CARE
FKDL réalise sa fresque pour l'association CARE France ©2015/CARE

L'impact du changement climatique sur l'accès à l'eau

Si on estime qu'aujourd'hui, près de 750 millions de personnes n'ont pas accès à de l'eau potable dans le monde, d'ici à 2025, ce sont 1,8 milliard de personnes qui vivront dans des zones soumises à un stress hydrique, selon Aurélie Ceinos, chargée de mission changement climatique pour CARE France.

La fresque de FKDL

Au-delà de sensibiliser le public, FKDL tenait surtout à entrer dans une démarche positive en attirant l'attention sur les solutions existantes :

« J'ai choisi de mettre en avant des mots clés confrontant les défis du changement climatique et les pratiques durables qui permettent de préserver les ressources en eau : autonomisation, agriculture durable, gestion équitable de l'eau.

Ces mots-clés sont réalisés au pochoir en différentes typographies, et mis en scène dans une circonvolution de couleur bleue/verte.

Les mains, reprises du logo de CARE, symbolisent un accès aux ressources en eau pour tous. Elles entourent le personnage féminin central, Miss Jones. Son regard, qui fait face au personnage de Stoul (sur l'autre mur du Point Ephémère), est orienté du côté des solutions.»

Le climat au pied du mur

Quels sont les impacts du changement climatique sur les droits humains ? Sous l'impulsion de l'association internationale CARE France, cinq artistes de street-art se sont réapproprié les enjeux du climat. Ils ont investi l'espace public parisien pour sensibiliser les Français à l'urgence d'obtenir un accord climatique ambitieux et juste lors du Sommet international sur le climat, qui aura lieu à Paris en décembre 2015.

Les fresques sont visibles jusqu'au 19 décembre 2015. Des balades commentées auront lieu tous les samedis de 11h à 12h30 (Paris 19e et 10e).

Découvrez les fresques des autres artistes :  Stoul, Koralie, dAcRuZ, Doudou Style

Ce projet est réalisé avec le soutien de la Mairie de Paris. Il a été labellisé « Paris pour le climat » par la Mairie de Paris et « COP21-CMP11 / Paris 2015 » par le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie

En savoir plus