20 octobre 2015

Mobilisez-vous pour les réfugiés syriens : Et moi, j'emporterais quoi ?

4 millions de réfugiés syriens ont dû fuir les violences qui déchirent leur pays. Leurs exils ont été précipités et douloureux. Mettez-vous à leur place. Qu'emporteriez-vous si vous deviez quitter votre maison du jour au lendemain ? Mobilisez-vous sur les réseaux sociaux pour soutenir les réfugiés syriens.

Mohammed, 4 ans, a gardé près de lui son doudou, lorsque sa famille a dû quitter la Syrie. CARE

Un court instant pour décider

De nombreux réfugiés syriens, aidés par CARE en Jordanie, Liban ou Turquie, ont raconté à nos équipes qu'ils ont dû fuir précipitamment leur maison quand les bombes ont commencé à frapper leur quartier.

Fuyant pour leur vie, la plupart ont seulement eu quelques instants pour emporter dans leur fuite un objet précieux à leurs yeux.

Face à cette situation vécue par de nombreux Syriens, dans l'urgence de la situation, avec seulement un court instant pour décider, qu'emporteriez-vous dans votre fuite pour échapper à la guerre ?

Partager pour soutenir les réfugiés syriens

Afin que la communauté internationale prenne des engagements forts pour assurer la sécurité et l'accueil des réfugiés, participez à la mobilisation sur les réseaux sociaux.

Montrez votre soutien aux milliers de réfugiés syriens, en répondant à votre tour à cette question et en partageant votre réponse sur les réseaux sociaux.

Comment participer ?

1. Répondez à cette question : Qu'emporteriez-vous avec vous si vous deviez choisir un seul objet avant de quitter votre maison définitivement ?

2. Publiez une photo de vous avec cet objet sur vos réseaux sociaux (Twitter, Facebook..). Expliquer pourquoi cet objet ? Quelle est sa valeur pour vous ?
N'oubliez pas d'insérer le hashtag #JEmporteraisQuoi. Vous pouvez également mentionner CARE France pour que nous puissions voir votre publication.

3. Interpellez vos amis ou votre famille en leur demandant, à leur tour, de faire le choix que des milliers de Syriens ont été forcés de faire.

Abdel, 8 ans, a emporté son inhalateur quand il a fui sa maison en Syrie. CARE
Raneem, 16 ans, a emporté dans sa fuite les gants de son petit frère, tué lors de violences. CARE

CARE continue son soutien auprès des réfugiés syriens

Votre mobilisation en images