21 octobre 2015

Balkans : la situation humanitaire des réfugiés est comparable à une zone de guerre

Ces dernières 48h, la situation des réfugiés dans les Balkans s'est considérablement dégradée. « Les conditions des réfugiés sont absolument déplorables. La situation humanitaire actuelle s'apparente à celle d'une zone de guerre », alertent les équipes de l'ONG CARE sur place.

L'association CARE aide les réfugiés dans les Balkans
2015 / CARE

Chaque jour, près de 6 000 réfugiés arrivent à la frontière serbo-croate. La situation humanitaire sur place devient très critique, alertent les équipes de l'ONG internationale CARE.

« Les conditions météos sont de plus en plus extrêmes : froid, vent et pluies. L'absence d'abris contraint des milliers de réfugiés à dormir dehors ou sous des tentes de fortune », témoigne Lucy Beck de l'ONG CARE actuellement dans les Balkans.

C'est le cas au camp de réfugiés d'Opatovac en Croatie, actuellement surpeuplé, où de nombreux réfugiés attendent un bus en direction de la frontière avec la Slovénie. Peu de réfugiés ont accès à des installations sanitaires.

La fermeture partielle des frontières a créé une situation chaotique, selon les équipes de CARE. Il est difficile de prévoir l'itinéraire qu'emprunteront les réfugiés dans les prochaines semaines.

« A cause de ces restrictions, il arrive que des enfants se retrouvent séparés de leurs parents pendant le passage de la frontière croate. Hier soir sur les barricades, des milliers de réfugiés ont scandé « ouvrez, ouvrez » aux forces de l'ordre croate », témoigne Lucy Beck.

L'ONG internationale CARE et ses deux partenaires locaux interviennent dans les Balkans depuis plusieurs semaines. CARE distribue des colis contenant des produits de première nécessité : nourriture, eau, produits d'hygiène, vêtements et couvertures.

Alors que l'hiver s'installe, il devient urgent de fournir aux réfugiés plus de couvertures ainsi que des vêtements chauds :

« De nombreux réfugiés ne sont pas équipés pour affronter le froid, ils marchent des kilomètres dans des chaussures mouillées », explique Lucy Beck. « Certains enveloppent leurs doigts de pied dans du papier aluminium pour les garder au chaud. »

Contacts médias :

Nos équipes dans les Balkans et à Paris (anglophones et francophones) sont disponibles pour toute demande d'interview. Lucy Beck peut notamment témoigner de la situation aux frontières serbo-croates.

Contactez Laury-Anne Bellessa, chargée des relations medias pour CARE France, +33 (0)1 53 19 89 92/ 06 24 61 85 37, bellessa@carefrance.org

A propos de CARE

CARE est un réseau humanitaire international crée il y 70 ans. CARE s'attaque aux causes profondes de l'extrême pauvreté et aux conséquences du changement climatique, dans des situations d'urgence ou de développement à long terme. En 2014, CARE était présent dans 90 pays.

  • Depuis le début du conflit syrien, CARE agit en Syrie et dans les pays du Moyen-Orient accueillant les réfugiés syriens. CARE a déjà fourni une aide humanitaire à plus d'1 million de personnes : population déplacées en Syrie, réfugiés syriens et communautés hôtes.
  • Face à l'afflux de réfugiés syriens dans la région des Balkans, CARE intervient désormais également dans cette région. Par le biais de ses partenaires en Serbie et en Croatie, CARE a déjà aidé plus de 7 000 personnes par la distribution de colis contenant nourriture, eau et produits d'hygiène.