23 octobre 2015

« Les négociations climat de Bonn sont un rendez-vous manqué », déplore l'ONG CARE

Aucun échange de fond n'a eu lieu lors des négociations de Bonn, déplore l'ONG CARE. Les Etats ont ajouté de nombreux points nécessaires mais rien n'a été tranché. Il est urgent de passer à la vitesse supérieure afin d'obtenir un accord ambitieux, équitable et contraignant à Paris.

Le nouveau texte soumis aujourd'hui offre une base de travail mais d'énormes progrès restent à accomplir en moins de 40 jours. Des désaccords profonds - que les Etats ont soigneusement évité d'aborder - persistent, notamment sur les questions clés de la limitation de la hausse de la température globale à 1,5°C, de l'aide financière aux pays vulnérables, des pertes et dommages ou de l'intégration du respect des droits humains et de l'égalité des sexes.

« Le G77, comprenant les pays les plus vulnérables au changement climatique et représentant plus de 80% de la population mondiale, a tapé du poing sur la table. Ces Etats ont rappelé qu'ignorer la question des pertes et dommages n'était pas une option. Or, beaucoup de pays riches, comme les Etats-Unis ou le Canada, refusent de l'inclure. L'Union européenne, qui n'a pas encore pris position, peut et doit faire pencher la balance en faveur d'un accord qui minimise et compense les pertes irréversibles », commente Aurélie Ceinos, responsable Changement climatique chez CARE France.

« Il y a presque 70 ans, la communauté internationale a adopté la Déclaration universelle des droits de l'Homme à Paris. La France, en tant que présidente de la COP21, doit s'assurer que toute action climatique soit guidée par le respect des droits humains, dont la sécurité alimentaire et l'égalité de genre. Or, l'intégration de ces principes fondamentaux est bien loin d'être acquise dans le brouillon de texte pour Paris », déclare Fanny Petitbon, responsable Plaidoyer pour CARE France.

Le texte finalisé aujourd'hui à Bonn sera discuté lors d'une prochaine réunion ministérielle (pré-COP) du 8 au 10 novembre, ainsi que lors d'une réunion des chefs d'Etats le 30 novembre. L'ONG internationale CARE compte sur les gouvernements pour y régler certains des désaccords et ne pas repousser les sujets sensibles à la COP21. Les décideurs doivent accélérer leurs efforts pour prendre en compte les besoins des pays les plus vulnérables déjà impactés par les bouleversements climatiques et éviter une escalade irréversible du changement climatique.

Les ONG, telles que CARE, sont également inquiètes quant à la transparence du processus de la prochaine COP.

« Il y a eu une grande controverse face à l'exclusion de la société civile des débats à Bonn. Cela ne doit pas se produire à Paris. La société civile joue un rôle primordial en assurant la transparence, la responsabilité et l'équité du processus de décision intergouvernemental », alerte Aurélie Ceinos.

Contacts médias :

Nos équipes (francophones et anglophones) à Bonn sont disponibles pour toute demande d'interview.

A Bonn :

  • Aurélie Ceinos, Responsable Changement climatique pour l'ONG CARE France: +33 (0)7 61 34 57 16, ceinos@carefrance.org
  • Fanny Petitbon, Responsable de Plaidoyer pour CARE France, +33 (0)6 19 12 21 46, petitbon@carefrance.org

A Paris :

  • Contactez Laury-Anne Bellessa, chargée des relations medias, +33 (0)1 53 19 89 92/ 06 24 61 85 37, bellessa@carefrance.org
A propos de CARE :

CARE est un réseau humanitaire international crée il y 70 ans. CARE s'attaque aux causes profondes de l'extrême pauvreté et aux conséquences du changement climatique, dans des situations d'urgence ou de développement à long terme. En 2014, CARE était présent dans 90 pays.

  • CARE soutient les populations affectées par des chocs climatiques ponctuels (tempêtes, inondations) ou de long terme (variabilité des saisons et des précipitations).
  • CARE met également en place des programmes d'adaptation : soutien agricole aux communautés péruviennes qui souffrent de la disparition des glaciers ; mise en place de réseaux d'accès à l'eau en Inde ; projets de plantation de mangroves et de restauration de systèmes de défense côtiers dans certaines régions d'Indonésie, de Thaïlande et du Vietnam.
  • CARE participe aux négociations internationales sur le climat.

Pour aller plus loin

  • Le Forum sur la Vulnérabilité Climatique et CARE International ont lancé le 23 octobre 2015 une campagne en ligne #1o5C / www.1o5C.org afin d'élargir la base de soutien en faveur de la limitation de la hausse de la température globale à +1,5°C.
  • Découvrez notre parcours street-art « le climat au pied du mur » visible à Paris jusqu'au 19 décembre 2015
  • Consultez le site internet « COP ou pas COP ? » afin de tester vos connaissances sur la COP et de découvrir les impacts du changement climatique sur les droits humains.