23 octobre 2015

Népal : « Grâce à CARE, nous disposons de quoi nous reconstruire »

A peine remis des séismes qui ont frappé le pays en avril, le Népal commence sa reconstruction. Si l'urgence humanitaire est passée, la situation sanitaire reste très fragile. Voici le témoignage de Mirsi qui a reçu une aide d'urgence de CARE.

Six mois après le séisme au Népal, le témoignage de Mirsi, qui reçoit une aide humanitaire et de reconstruction de l'association CARE
La maison de Mirsi a été gravement endommagée par le séisme. CARE lui fournit une aide d'urgence et l'aide à construire une nouvelle maison ©2015/CARE

« Des blocs de pierre sont tombés juste devant moi »

Le jour du séisme, Mirsi avait quitté sa maison à 9 heures du matin pour acheter du riz et des lentilles pour sa famille. Vers midi, alors qu'elle s'apprêtait à retourner chez elle, elle entendit un grand bruit et senti le sol vibrer sous ses pieds :

« Au début, j'ai cru qu'un hélicoptère venait de s'écraser. Puis j'ai vu des gens crier et se mettre à courir. J'ai alors compris que c'était un tremblement de terre. Au moment où j'ai voulu m'enfuir des blocs de pierre sont tombés juste devant moi », raconte-t-elle.

« Je me suis tout de suite inquiétée pour ma famille. J'ai marché à grands pas pendant deux heures avant d'atteindre ma maison. »

Des dégâts irréparables

« Je suis très reconnaissante que ma famille ait survécu. Heureusement, l'école était fermée ce jour-là, sinon mes deux petits-enfants auraient sûrement trouvé la mort. »

L'unique école du village, comme des centaines de maisons à Mulpani, a été dévastée par la puissance du séisme. La maison de Mirsi aussi a subi des dégâts irréparables. Mirsi a perdu tous ses biens comme ses réserves de nourriture, ses ustensiles de cuisine ou encore ses habits.

« Pendant une semaine, une vieille bâche nous a fait office d'abris de fortune. »

CARE aide les Népalais à reconstruire

« Nous prévoyons de démolir notre ancienne maison et d'en construire une nouvelle grâce aux tôles en acier que nous a fourni CARE », explique Mirsi.

« Notre maison actuelle est en si mauvais état qu'elle pourrait s'effondrer à tout moment. Grâce aux matériaux fournis par CARE nous aurons à nouveau un toit au-dessus de notre tête. Nous voulons créer deux pièces séparées afin d'avoir un endroit où stocker notre nourriture. »

Maintenir une sécurité alimentaire et sanitaire

La sécurité alimentaire et sanitaire reste très fragile dans cette zone dévastée par le séisme. C'est pourquoi les équipes de CARE ont également distribué des kits d'hygiène et des paquets de semences aux familles les plus vulnérables du village.

« L'année à venir va être rude pour nous, entre les récoltes, la démolition de notre ancienne maison, la construction d'une nouvelle maison... Mais grâce à l'aide de CARE nous disposons de quoi survivre et nous reconstruire. »

Pour aller plus loin :