06 novembre 2015

Climat : la pré-COP, l’une des dernières opportunités politiques d’avancer sur le texte de la COP21

La pré-COP réunira les ministres de plus de 80 pays, du 8 au 10 novembre 2015 à Paris. C’est une occasion à ne pas manquer pour insuffler un nouvel élan aux négociations climatiques, alerte l’ONG internationale CARE France. Il est crucial d’avancer sur les sujets politiques –tels que l’objectif de réduction des gaz à effet de serre- afin que les négociateurs techniques puissent travailler efficacement lors de la COP.

C’est la première fois qu’on assiste à une telle mobilisation ministérielle en amont d’une COP. Cette réunion est une étape cruciale, puisque tout reste à faire afin de garantir un accord climatique ambitieux et équitable, alertent les experts de l’ONG CARE France.

La dernière session des négociations climatiques à Bonn a permis un recentrage indispensable. Des points essentiels, tels que la prise en compte des impacts du changement climatique sur les droits humains, ont été réintroduits sous la pression des pays en développement. Par contre, la phase concrète de négociations n’a pas débuté. Les Etats doivent trancher parmi les différentes options du texte.

L’enjeu de cette pré-COP est d’avancer sur les sujets politiques, telles que la question des responsabilités communes mais différenciées, la reconnaissance des pertes et dommages, ou l’objectif de réduction des gaz à effet de serre :

« Nous demandons aux ministres de donner un signal politique fort aux négociateurs qui se retrouveront à Paris, début décembre. La question de l’ambition sera au cœur des débats. Les Etats doivent limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. C’est le seuil déterminé par les scientifiques et une demande déjà portée par plus de 100 pays. Or, les promesses actuelles nous amènent vers une trajectoire de 3°C. Les Etats industrialisés doivent rapidement accroître leurs efforts », rappelle Fanny Petitbon, responsable Plaidoyer de l’ONG CARE France.

Le prochain accord de Paris doit stopper l’emballement des dérèglements climatiques, appelle l’ONG CARE.

« L’ouverture de la pré-COP aura lieu 2 ans jour pour jour après le passage du typhon Haiyan aux Philippines. C’est un dur rappel que les pertes et dommages causés par le changement climatique sont d’ores et déjà une réalité dramatique pour les populations les plus vulnérables. Ne pas reconnaitre ce point dans l’accord de Paris n’est pas une option viable ni équitable pour les populations vulnérables. Il est crucial que l’accord de la COP 21 acte la mise en place d’un mécanisme qui traite techniquement et financièrement des dommages irréversibles et des questions d’adaptation », poursuit Aurélie Ceinos, responsable Climat de l’ONG CARE France.

Le G20, qui se réunira les 15 et 16 novembre, sera l’occasion pour les chefs d’Etats de prendre le relais des ministres sur ces points et d’acter certaines décisions en amont de la COP21.

CARE France appelle notamment l’Union européenne, restée en retrait lors de la dernière session des négociations, à s’affirmer lors des prochaines réunions internationales. L’UE doit appuyer les points de convergence et les propositions les plus ambitieuses mises sur la table par les pays en développement.

Contacts médias

Nos équipes d’experts (francophones et anglophones) sont disponibles pour tout commentaire.

Contactez Laury-Anne Bellessa, chargée des relations medias de l’ONG CARE France, +33 (0)1 53 19 89 92/ 06 24 61 85 37, bellessa@carefrance.org

CARE lutte contre le changement climatique

CARE est un réseau humanitaire international créé il y 70 ans. CARE soutient les populations affectées par des chocs climatiques ponctuels (tempêtes, inondations) ou de long terme (variabilité des saisons et des précipitations). CARE participe aux négociations internationales sur le climat.

En amont de la COP 21 :

  • Le Forum sur la Vulnérabilité Climatique et le réseau humanitaire CARE International ont lancé le 23 octobre 2015 une campagne en ligne #1o5C / www.1o5C.org afin d'élargir la base de soutien en faveur de la limitation de la hausse de la température globale à +1,5°C.
  • Découvrez notre parcours street-art « le climat au pied du mur » visible à Paris jusqu’au 19 décembre 2015.
  • Consultez le site internet « COP ou pas COP ? » afin de tester vos connaissances sur la COP et de découvrir les impacts du changement climatique sur les droits humains.