23 novembre 2015

CARE invite des témoins du changement climatique à Paris en amont de la COP21

En vue de la COP 21, la Conférence des Nations unies sur le climat (du 30 novembre au 12 décembre à Paris), l’ONG CARE a invité deux ambassadeurs de la lutte contre le changement climatique venant du Bangladesh et du Mozambique. Ils se rendront dans plusieurs villes d’Europe afin de sensibiliser la communauté internationale sur les impacts du changement climatique.

L'association CARE France a convié deux ambassadeurs du changement climatique à témoigner sur les impacts et les solutions mises en place dans leur pays pour y faire face

Sensibiliser la communauté internationale

Quels sont les impacts des changements climatiques sur les conditions de vie des communautés du Bangladesh et du Mozambique ? Quelles sont les bonnes pratiques et les stratégies d’adaptation déjà mises en œuvre ?

La venue de ces deux témoins du changement climatique vise à sensibiliser la communauté internationale sur l’urgence d’obtenir un accord climatique ambitieux et prenant compte l’impact des dérèglements climatiques sur les droits humains.

Ces témoins rencontreront les médias et les pouvoirs publics à Paris, Bruxelles, Vienne et Berlin.

Agenda de la visite
  • 17 novembre : conférence organisée par la Commission Européenne à Bruxelles
  • 20 novembre : conférence sur le climat à Vorarlberg, Autriche
  • 23 novembre : débat-conférence suite à une projection du documentaire "This changes everything" à Paris
  • 24 novembre : conférence de presse à Paris
  • 26 novembre : conférence de presse à Berlin
  • 27 novembre : rencontre avec des parlementaires à Berlin

Des pays durement touchés par le changement climatique

Leur témoignage est capital : les pays du Sud sont les moins responsables des émissions de gaz à effet de serre et pourtant ce sont les plus durement touchés par les impacts du changement climatique.

Bangladesh

Ce pays est exposé à une hausse de la variabilité des précipitations et à la montée des eaux. Cela impacte largement la production agricole des communautés rurales. Face à l’insécurité alimentaire croissante, de nombreuses familles sont contraintes de quitter leurs terres.

Mozambique

Le Mozambique est victime d’une hausse des températures en même temps que d’une baisse moyenne des précipitations. Les terres fertiles sont menacées par des risques d’inondation croissants. Sur les zones littorales, les villages font face à des cyclones d’intensité croissante.

Les témoins du changement climatique

Palash Mondal

Palash Mondal travaille avec l'association CARE au Bangladesh
Palash Mondal, témoin du changement climatique, est coordinateur des projets changement climatique de CARE au Bangladesh © 2015 / NnoMan / Collectif Œil

Palash est coordinateur des programmes d’adaptation au changement climatique pour le bureau de l’ONG CARE au Bangladesh depuis 2008. Il est expert technique en réduction des risques de catastrophes, adaptation au changement climatique mais aussi droits humains et renforcement des capacités des communautés.

Domingos Pangueia

Domingos Pangueia est expert climatique au sein de l’organisation Livaningo au Mozambique  © 2015 / NnoMan / Collectif Œil

Domingos est expert climat au sein de l’organisation Livaningo au Mozambique. Activiste social et environnemental, il mène des campagnes de sensibilisation sur les impacts du changement climatique et les bonnes pratiques en termes d’énergie et d’agriculture. Il forme des comités locaux de gestion des risques et d’adaptation à base communautaire.

Les actions de CARE

CARE aide les populations vulnérables à diminuer l’impact du changement climatique sur leurs conditions de vie. En 2014, le réseau CARE a mis en place des projets d’adaptation et de gestion des risques climatiques dans 53 pays

Pour aller plus loin :