04 décembre 2015

COP21 : le bilan de la 5e journée de négociations par nos experts

Aurélie Ceinos, responsable climat et Fanny Petitbon, responsable plaidoyer de CARE France analysent les négociations climatiques. En direct de la COP.

Qui a besoin d’un cours de rattrapage sur la sécurité alimentaire ?

Le texte de l’accord privilégie aujourd’hui la « production et la distribution alimentaire» à la notion de « sécurité alimentaire ». Nous sommes inquiets de ce choix lexical, révélateur des intérêts défendus par les Etats. CARE rappelle que la faim n’est pas un problème de quantité de nourriture, mais d’accès régulier à une quantité suffisante d’aliments nutritifs. La confusion faite entre accès et distribution tend à privilégier les intérêts économiques en place et lieu de la protection des populations vulnérables.

Nous saluons cependant l’intégration de la notion de la sécurité alimentaire dans l’article sur la finance (article 6). Nous regrettons seulement que cette option soit mise en balance avec une proposition mettant en avant le financement de la transition vers un monde bas carbone. Ces deux options ne sont pas contradictoires ! Au contraire, elles doivent aller de pair.

Les mauvais élèves sur les droits humains se font taper sur les doigts.

Les Etats-Unis, la Norvège et l’Arabie Saoudite se sont vus attribuer l’un des « fossiles du jour » (le trophée mettant en avant les mauvais élèves de la classe internationale en matière de climat). Les deux premiers pour leur refus d’intégrer toute référence aux droits humains et à l’égalité de genre dans l’article définissant l’objectif de l’accord (article 2). Le troisième pour avoir tenté de bloquer les négociations en politisant le débat.

Les ONG espèrent que cette action les fasse réagir. Il reste moins de 24h aux négociateurs pour reconsidérer leurs positions et intégrer les droits fondamentaux comme un élément clé de l’accord !

Pertes et dommages : un essai à transformer.

Alors que le sujet des pertes et dommages n’avait pas encore été abordé dans les groupes de travail par les négociateurs, les échanges bilatéraux ont permis de faire bouger les lignes. Ce soir, le compromis, proposé par les pays facilitateurs du groupe, a été reconnu comme une base de négociations par les Etats.

Ce texte, s’il reste en l’état, marquerait une avancée importante sur le sujet. Il renouvelle la légitimité du mécanisme de Varsovie (qui a pour objectif de renforcer le soutien et les mesures de réponse aux pertes et dommages et d'améliorer les connaissances sur le sujet). Il établit également un organe de coordination sur les déplacements liés au changement climatique. Enfin, il prévoit un processus pour traiter les dommages irréversibles. On passerait ainsi d’un programme de travail à la mise en place de mesures concrètes !

L'adaptation ne doit pas être le vilain petit canard de la COP21.

Alors qu’il reste crucial d’inclure un objectif collectif de financement public pour l’adaptation, l’ONG CARE a interpellé les négociateurs. 300 canards en papier-mâché, décorés par des enfants, ont été remis ce matin aux délégations afin d’encourager la mise en place de soutien technique et financier aux actions d’adaptation au changement climatique.

 Lisez notrecommuniqué de presse pour en savoir sur cette action et découvrir les photos des canard et de leur remise à une trentaine de délégations.

L’action de CARE aux négociations climatiques

Qui sont nos experts ? Retrouvez la liste de nos experts et porte-paroles, ainsi que l’agenda de nos évènements sur notre site.

Comment suivre les réactions de nos experts ? Abonnez-vous à nos fils twitter @CAREfrance et @CAREClimate, nous utiliserons les #ADP2, #COP4rights, #1o5.

Découvrez des commentaires réguliers sur les négociations sur notre site internet.

Contact médias

Nos équipes (francophones et anglophones) suivent les négociations au Bourget et sont disponibles pour toute demande d’interview. Contactez Laury-Anne Bellessa (sur le site du Bourget), Chargée des relations medias, +33 (0)6 24 61 85 37, bellessa@carefrance.org

Nos actions autour de la COP 21

  • Le Forum sur la Vulnérabilité Climatique et CARE International ont lancé le 23 octobre 2015 une campagne en ligne #1o5C /http://www.1o5c.org/ afin d'élargir la base de soutien en faveur de la limitation de la hausse de la température globale à +1,5°C.

  • Découvrez notre parcours street-art « le climat au pied du mur » visible à Paris jusqu’au 19 décembre 2015.

  • Consultez le site internet « COP ou pas COP ? » afin de tester vos connaissances sur la COP et de découvrir les impacts du changement climatique sur les droits humains.