10 décembre 2015

Somalie. CARE vient en aide aux familles affectées par les impacts d’El Niño

Alors que les impacts d’El Niño s’intensifient dans plusieurs pays du monde, la Somalie est déjà durement touchée par ce phénomène climatique qui se traduit notamment par des épisodes de sécheresse et une baisse des précipitations. CARE apporte une assistance humanitaire aux personnes les plus vulnérables.

L'association CARE vient en aide aux victimes du changement climatique en Somalie

En Somalie, plus de 129 000 personnes sont touchées par l’épisode de sécheresse qui a frappé le pays ces derniers mois.

Dans un pays où plus d’1 million de personnes sont déplacées et où 2,3 millions vivent en situation de crise alimentaire, les conditions climatiques extrêmes résultant d’El Niño détériorent encore la sécurité sanitaire et alimentaire de milliers de personnes.

CARE vient en aide aux personnes les plus vulnérables, notamment les femmes. Deux d’entre elles témoignent.

Qadan, 28 ans : « J’ai constamment peur pour mes enfants »

L'association CARE vient en aide aux victimes du changement climatique en Somalie
Qadan, qui vit dans un camps de déplacés avec ses enfants, a perdu sa maison suite à une tempête © 2015/CARE

Qadan est divorcée et élève seule ses deux enfants.

«Lorsque j’étais jeune, on donnait des noms aux épisodes de sécheresse. Aujourd’hui, ils sont devenus si fréquents qu’on ne prend plus la peine de les nommer », explique-t-elle.

Qadan et ses enfants vivent dans un camp de déplacés à Burao, au nord de la Somalie.

« Il y a quelques semaines notre maison s’est effondrée suite à une violente tempête. Depuis, nous vivons dans une tente de fortune. J’ai constamment peur pour mes enfants », confie-t-elle. « Avant, nous arrivions à nous relever et à réparer les dégâts. Aujourd’hui, nous ne reconstruisons notre maison que pour la voir s’effondrer de nouveau quelques mois après. »

Pour pouvoir vivre au quotidien, Qadan n’a pas d’autres choix que de se faire aider par sa mère qui lui envoie de l’argent. Sa fille Ubahe, 6 ans, peut quand même aller à l’école. En effet, elle a accès à l’éducation grâce à une école mise en place par CARE dans le camp de déplacés de Burao.

Luli, 52 ans : « J’ai du mal à faire tourner mon commerce »

L'association CARE vient en aide aux victimes du changement climatique en Somalie
A cause de la sécheresse, Luli a perdu une partie de ses revenus : les clients se font plus rare dans son épicerie  © 2015/CARE

Après avoir perdu ses parents et son mari à cause de la guerre, Luli a ouvert une petite épicerie à Burao pour subvenir aux besoins de ses cinq enfants.

«Il y a encore quelques mois, nous vivions correctement. Mais à cause des sécheresses, les nomades, qui m’achetaient de la farine, du sucre et du riz, ne passent plus par ici. Aujourd’hui j’ai du mal à faire tourner mon commerce.
Grâce à CARE, qui a installé une pompe à eau dans mon village, je n’ai pas à me préoccuper de trouver de l’eau potable tous les jours. Je ne m’inquiète plus pour la santé de mes enfants. C’est une préoccupation en moins ! »
Les actions de CARE en Somalie

CARE intervient en Somalie depuis 1981. Nous apportons une aide d’urgence aux populations déplacées (distribution de nourriture, de kits d’hygiène, de lampes solaires etc.). Nous construisons également des latrines, des forages et des puits résistants aux inondations.

Contact médias

Nos équipes sur le terrain sont disponibles pour toute demande d'interview.

Contactez Laury-Anne Bellessa, chargée des relations medias pour CARE France, 01 53 19 89 92, bellessa@carefrance.org

En savoir plus sur l'action de CARE contre les impacts d'El Nino