26 janvier 2016

Le froid et les passeurs : les épreuves des réfugiés dans les Balkans

Philippe Lévêque, directeur de CARE France, est actuellement en Serbie et en Croatie. Il témoigne de la situation critique des réfugiés dans les Balkans : « Des vents glacials et des températures pouvant descendre jusqu’à - 10°C mettent en danger la vie et la santé des réfugiés. L’activité croissante des réseaux de passeurs les exposent également aux violences et aux abus. »

Environ 3 000 personnes arrivent chaque jour en Serbie. Les besoins humanitaires sont importants.

« J’ai vu des personnes qui ne portaient que des pulls légers et n’avaient pas de chaussures adaptées au froid. Tous les jours, de nouveaux groupes de réfugiés arrivent aux points d’enregistrement. Ils ont besoin de couvertures chaudes, de vêtements, de chaussures adaptées et d’abris. L’apport d’une aide humanitaire est vital », explique Philippe Lévêque.

L’ONG CARE est aussi inquiète de l’augmentation du trafic humain dans la région.

« Nos équipes recueillent les témoignages de réfugiés qui ont été volés ou gravement blessés pendant leur voyage. Ils nous montrent leurs blessures et leurs cicatrices », raconte Philippe Lévêque. « Nous sommes particulièrement inquiets pour les femmes et les filles. Quand elles mettent leur vie entre les mains des passeurs, elles sont vulnérables aux violences sexuelles et aux abus. »

CARE appelle à la mise en place de routes sécurisées pour que les demandeurs d’asile puissent franchir les frontières légalement. Il faut garantir le respect des droits humains des réfugiés durant leur exil.

« Actuellement, les postes frontaliers dans les Balkans n’autorisent le passage que des personnes originaires de Syrie, d’Irak ou d’Afghanistan. C’est une violation du droit d’asile ouvert à tous. Nous devons nous assurer que toutes les personnes soient traitées dignement et correctement », précise Philippe Lévêque.

Contact médias :

Philippe Lévêque, directeur de l’ONG CARE France, est dans les Balkans jusqu’à mercredi soir 27 janvier. Il se rendra dans des camps de réfugiés en Croatie et des centres de réfugiés en Serbie. Il est disponible pour toute demande d’interview sur place ou à son retour à Paris.

Contactez Laury-Anne Bellessa, chargée des relations medias pour CARE France, 06 24 61 85 37, bellessa@carefrance.org

A propos de CARE :

CARE est un réseau humanitaire international créé il y 70 ans.

Dans les Balkans, CARE et ses partenaires locaux fournissent une aide continue aux nouveaux réfugiés. En Serbie et en Croatie, CARE fournit des kits d’hiver aux réfugiés, comprenant des bonnets, des gants, des chaussures et des vestes chaudes. CARE a également distribué 33 000 kits avec de la nourriture, des boissons, des lingettes et des produits d’hygiène pour les femmes.CARE aidera 150 000 personnes supplémentaires dans les mois à venir.