23 février 2016

Au Sri Lanka, CARE promeut l'égalité des sexes en encourageant des relations hommes-femmes basées sur le partage et le respect. Nos équipes ont sensibilisé les autorités nationales et locales. Elles ont également travaillé avec plus de 347 couples. Voici leurs témoignages.

L'association humanitaire CARE défend les droits des femmes.
EMERGE / CARE Sri Lanka/ Sharni Jayawardena

Irfan

« Pendant très longtemps, on pensait que les femmes étaient inférieures aux hommes. Du coup, les hommes maltraitaient les femmes. Certains les battaient, d’autres abusaient d’elles sexuellement. J’ai appris que les hommes et les femmes doivent pouvoir bénéficier des mêmes droits. Le reste n’est pas acceptable. »

L'association humanitaire CARE organise des ateliers sur les droits des femmes.
EMERGE / CARE Sri Lanka/ Sharni Jayawardena

Nadaraj

« Les enfants apprennent de nous. Quand un mari et sa femme se disputent, cela affecte fortement les enfants. Quand ils grandissent, ils sont susceptibles de reproduire ces comportements. »

Des ateliers sont organisés par l'association humanitaire CARE sur les droits des femmes.
EMERGE / CARE Sri Lanka/ Sharni Jayawardena

Wasanthi

« Mon mari a toujours été gentil avec moi. Maintenant que nous sommes mariés, il s’occupe des enfants et est attentionné avec moi. Quand il rentre du travail, nous jouons et parlons tous ensemble pendant une heure. »

Au Sri Lanka, des hommes s'engagent aux côtés de l'association CARE
EMERGE / CARE Sri Lanka/ Sharni Jayawardena

Yogarajah

« On peut toujours essayer de gagner plus d’argent mais le plus difficile est de trouver le bonheur. Avant, les femmes faisaient tout le travail. J’ai réalisé qu’il fallait parfois lâcher prise. Ensemble, nous pouvons rendre notre famille heureuse. »

Pour aller plus loin

  • Découvrez d'autres témoignages de couples ayant participé à ce programme (1/3) ; (2/3) ; (3/3)