25 février 2016

Les équipes de CARE présentes aux îles Fidji témoignent de la situation après le passage dévastateur du cyclone Winston et organisent une aide d’urgence.

gouvernement des îles Fidji

Des dégâts importants

35 000 Fidjiens sont toujours sans abri et vivent dans 400 centres d'accueil depuis le passage du cyclone Winston le week-end dernier. Le bilan du cyclone, le plus violent jamais enregistré dans l'hémisphère austral, est actuellement de 42 morts.

« Certains villages ont été totalement détruits et les routes ont été submergées. On voit des voitures et des petits avions dans les arbres et encastrés dans des immeubles. Il n’y a plus d’électricité dans la majeure partie du pays », expliquait lundi Sarah Boxall, membre de l’équipe d’urgence de CARE aux Fiji.

L'ampleur des dégâts sur les infrastructures et les moyens de communication complique l'accès aux communautés les plus isolées.

 « Aucun contact n'a pu être établi pour le moment avec certaines communautés reculées, dont une sur la côte nord-ouest de la plus grande île des Fidji, Viti Levu », déclare Dylan Quinnell, membre des équipes CARE sur place.

CARE apporte une aide de première urgence

CARE travaille une association partenaire locale Live & Learnpour apporter une aide de première urgence, notamment en termes d’accès à l’eau.

« Notre priorité est de rétablir et réhabiliter les réserves d’eau. L’accès à une eau propre est essentiel pour prévenir la propagation de maladies dans ce type de catastrophe. Nous allons aussi organiser des actions de promotion à l’hygiène », explique Charlie Damon, responsable de l’équipe d’urgence déployée par CARE aux Fidji.

contacts médias

Nos équipes sur place sont disponibles pour tout commentaire.

Contactez Laury-Anne Bellessa, chargée des relations medias pour CARE France, 01 53 19 89 92/ 06 24 61 85 37,bellessa@carefrance.org