06 avril 2016

Le cyclone Zena s’approche de l’archipel des Fidji, six semaines après Winston

6 semaines après le cyclone Winston, Zena s’approche des Fidji avec des vents allant de 95 à 130 km/h. Les équipes de CARE, présentes au Fidji, soutiennent les populations. Elles commentent la situation préoccupante sur place.

Les Fidji, en état d'alerte à l'approche du cyclone Zena

« Les populations des Fidji ne se sont pas encore remises du récent passage du cyclone Winston, le plus puissant de l'histoire de l'archipel. Beaucoup de familles vivent toujours dans des abris de fortune, faits de bâches et de tôles ondulées.

Le gouvernement des Fiji vient tout juste de prolonger l’état d’urgence pour les zones affectées par Winston. Et seulement 29% des fonds requis pour l’aide humanitaire ont été collectés.

Les fortes pluies et les inondations de cette semaine ont encore compliqué la situation. Les routes sont fermées et la mer est démontée. Cela rend le travail des humanitaires sur place très difficile.

En amont du passage du cyclone Zena, de catégorie 3, les écoles ont été fermées. Des milliers de personnes ont de nouveau rejoint les centres d’évacuation. »

Siobhan Talty de l’équipe CARE au Fidji

Actualisation du 08/04/2016 : les îles Fidji ont échappé à un deuxième désastre mais la situation humanitaire reste préoccupante

Le cyclone Zena s'est affaibli et a dévié de sa trajectoire prévue, évitant en large partie l’archipel des Fidji. La tempête a tout de même causé deux décès.

« Les routes ont été rouvertes, le couvre-feu levé. Toutefois, les fortes pluies et les inondations qui ont précédé et accompagné le passage de Zena ont compliqué les conditions de vie de nombreuses familles vivant toujours dans des abris de fortune.

La santé reste l’une de nos sources d’inquiétude principales. Il y a un risque d’augmentation des maladies transmissibles par les moustiques et de maladies hydriques, telles que les diarrhées.

Nous sommes également très inquiets quant à la sécurité alimentaire des populations. Le cyclone Winston a détruit de nombreuses cultures et les récentes averses ont emporté les semences nouvellement plantées. Les humanitaires resterons mobilisés pour soutenir les habitants des Fidji », explique Siobhan Talty de l’équipe CARE au Fidji.

L’action de CARE au Fidji

CARE et son partenaire local, l’association Live and Learn, apportent une aide d’urgence aux populations affectées par le cyclone Winston : distributions de kits d’abris et de reconstruction accompagnées de formations pour la reconstruction, réhabilitation des systèmes d’eau, distributions de semences et mises en place de formations agricoles.

Contacts media:

Nos équipes sur place sont disponibles pour toute demande d'interview.

Contactez Laury-Anne Bellessa, chargée des relations medias pour CARE France, 01 53 19 89 92, bellessa@carefrance.org