30 avril 2016

Crise des réfugiés : CARE débute des distributions en Grèce pour aider les réfugiés

CARE soutient les réfugiés qui arrivent en Europe. Outre nos actions en Allemagne et en Autriche, nos équipes sont flexibles et s’adaptent aux changements des routes de migration. Depuis plus d’un an, nous aidions les réfugiés dans les Balkans. Mais les arrivées ont considérablement chuté suite à la fermeture des frontières. Aujourd’hui, les besoins se concentrent en Grèce où plus de 50 000 personnes se retrouvent bloquées. C’est là-bas que nous intervenons désormais par le biais de distributions de kits d’urgence et d’hygiène.

Des réfugiés épuisés et affaiblis

Même si les arrivées ont fortement réduit - 5 847 ces trois dernières semaines contre 26 878 le mois précédent - la situation des migrants et réfugiés en Grèce reste très difficile.

60% des réfugiés sont des femmes et des enfants. La plupart ont voyagé des semaines voire des mois pour arriver en Europe. Ils sont fatigués et beaucoup d’entre eux sont affaiblis et malades. Le froid est à l’origine de problèmes respiratoires et les mauvaises conditions d’hygiène pendant leur exil causent des diarrhées. Il y a également de nombreux blessés qui ont les jambes et les pieds enflés par des semaines de marche. Certaines personnes souffrent également de blessures causées par des chutes lors de marches de nuit.

Beaucoup sont également traumatisés par les épreuves qu’ils ont endurées.

Des besoins humanitaires importants

La moitié des réfugiés en Grèce sont syriens, les autres viennent de pays en guerre comme l’Irak ou l’Afghanistan.

Plus de 10 000 personnes attendent à Idomeni, à la frontière avec la Macédoine, espérant que les postes de frontière rouvrent et qu’elles puissent rejoindre le nord de l’Europe. Leurs conditions de vie sont extrêmement précaires et les besoins humanitaires sont importants. Les tentes sous lesquelles les réfugiés vivent ne sont pas assez solides pour faire face aux conditions météo, les installations sanitaires ne sont pas suffisantes.

Les autres réfugiés, présents en Grèce, sont dispersés dans une trentaine de camps de fortunes ou de sites officiels. La réponse du gouvernement grec s’organise. De nouveaux camps d’accueil, mieux équipés, sont en train d’être installés. Cependant, les acteurs humanitaires ne sont pas assez nombreux pour répondre aux besoins des réfugiés.

C’est la raison pour laquelle CARE a décidé d‘intervenir en Grèce.

L'association CARE aide les réfugiés en Grèce
Theo Alexopoulos, membre des équipes de CARE, lors de la mise en place de nos actions en Grèce il y a quelques semaines. © 2016 / CARE

Theo Alexopoulos, membre des équipes de CARE, lors de la mise en place de nos actions en Grèce il y a quelques semaines. 

« Je ne peux que soutenir ce message de solidarité trouvé sur le port du Pirée. Il est essentiel d’aider les réfugiés qui se trouvent actuellement en Grèce. J’ai rencontré ces gens qui n’ont plus rien et fuient pour sauver leur vie. Ils gardent précieusement les photos de leur vie passée et espèrent trouver une meilleure vie dans un endroit sûr. J’ai aussi parlé avec des Grecs mobilisés pour aider les réfugiés, notamment une doctoresse qui fait du bénévolat. Elle était fatiguée et tellement triste à cause de ce qu’elle voyait tous les jours. »

Vous pouvez nous aider à soutenir les réfugiés bloqués en Grèce

CARE distribue des kits d’hygiène ainsi qu’une assistance financière pour aider les réfugiés. Nous participons également à favoriser un accès à de l’eau potable et à des équipements sanitaires. Dans les jours à venir, nos équipes vont mettre en place des accès gratuits à internet ainsi que des endroits pour recharger les téléphones portables.