15 mai 2016

CARE lance un appel à dons pour venir en aide aux réfugiés bloqués en Grèce.

50 000 réfugiés sont actuellement bloqués en Grèce. Les semaines passent et la situation reste critique. Les équipes de CARE sont présentes sur le terrain : afin de poursuivre notre intervention, nous avons besoin de vous.

Des conditions de vie déplorables

Des familles entières, des enfants, des femmes, des hommes survivent actuellement dans des camps de fortune, dans des conditions épouvantables et dégradantes. Dans le camp d’Idomeni, 40% des personnes présentes seraient des enfants (source : MSF).

De graves problèmes d’hygiène, liés au manque de sanitaires et de douches, menacent la santé des plus faibles.

Les centres d’accueil mis en place par les autorités sont déjà saturés ; ils ne peuvent répondre aux besoins d’hébergement nécessaires pour améliorer la situation des migrants et des réfugiés.

L’espoir doit venir de l’Europe

Les deux petits garçons de Sherine.
Les deux petits garçons de Sherine au camp d'Idomeni.

Sherine, originaire d’Alep, où sa maison a été détruite par un bombardement, est arrivée avec ses deux petits garçons à Idomeni. Elle explique :

« Je suis seulement une maman qui veut que ses enfants aillent à l’école et vivent en sécurité. J’ai été naïve de penser que l’Europe nous accueillerait à bras ouverts pour cette raison. Quand nous sommes arrivés, je me suis rendue compte que nous étions vus comme des terroristes. J’invite les politiciens qui conçoivent de telles lois à vivre une seule journée avec nous dans notre tente. Je me demande si, alors, ils se sentiront comme moi, dépouillés de leur dignité, de leur humanité, de leur avenir. »

Également originaires d’Alep, Reem, son mari Walid et leurs quatre enfants ont tout perdu à cause du conflit syrien. Leurs enfants sont déscolarisés depuis plusieurs années. Désormais, ils dorment à même le sol au port du Pirée. Un espoir persiste cependant, quand Reem confie :

« Je pense que les gens en Europe ne connaissent pas notre situation. S’ils savaient, ils viendraient nous aider. »

CARE a déjà aidé plus de 2 000 réfugiés

Les équipes de CARE sont sur place depuis plusieurs semaines : elles distribuent des kits d’hygiène ainsi qu’une assistance financière. Nous participons également à favoriser un accès à l’eau potable et à des équipements sanitaires.

En plus de ces actions de terrain, nous demandons aux pays de l’Union européenne de respecter les droits fondamentaux des réfugiés et de mettre en place des voies d’accès légales et sûres pour les personnes ayant besoin de protection.

Votre aide est précieuse. Notre action commune sera un signal d’espoir envers ces populations qui n’ont pas choisi leur situation.