20 juillet 2016

Syrie : un cessez-le-feu immédiat s’impose pour acheminer l’aide humanitaire dans la région d’Alep

Dans le gouvernorat syrien d’Alep, la route de Castello, principal point d’accès pour la nourriture, l’aide humanitaire et le carburant nécessaire aux ambulances et hôpitaux de la ville, a été coupée. CARE dénonce la difficulté pour les organisations internationales d’apporter l’aide nécessaire aux populations civiles. Un cessez-le-feu immédiat est indispensable.

L’un des partenaires de CARE à Alep a confirmé que les tentatives pour continuer à apporter l’aide humanitaire ont été sérieusement affectées par la multiplication des attaques dans la région. Le bureau de l’organisation a été directement touché et sujet à de sérieux dégâts.

Un autre partenaire de CARE, qui tentait d’apporter une aide d’urgence à 18 000 personnes, a également confirmé les conditions désastreuses et le besoin urgent d’un passage sûr pour aider les personnes déplacées par cette récente escalade de la crise.

Certains rapports estiment à pas moins de 300 000 le nombre de personnes totalement inatteignables par l’aide humanitaire à l’est de la ville. Les Nations unies ont déclaré que leurs partenaires à Alep ont des réserves de nourriture pour seulement 145 000 personnes, et pour une durée d’un mois.

CARE continue à fournir une aide d’urgence au nord de la Syrie, à la fois en nature et en argent. Cependant, certaines denrées de base comme le blé, le sucre et le sel sont complètement indisponibles ; d’autres vivres essentiels le sont mais en très petites quantités et à des prix très élevés.

« En tant que Syrien, je suis profondément inquiet pour la sécurité des communautés et de nos partenaires. Nombre des membres de notre équipe viennent de la région d’Alep, autrefois perçue comme une ville d’espoir, d’amour et de vie, où les communautés vivaient ensemble en paix. La situation est désespérante, mais nous continuons notre travail et notre engagement en faveur de l’avenir de la Syrie et du peuple syrien », commente ainsi l’un des membres de l’équipe qui travaille à la frontière, directement avec les communautés.

CARE, à travers le travail de ses partenaires, coordonne également avec les communautés locales l’identification des personnes les plus vulnérables, ayant besoin d’aide de façon urgente. Cependant, les attaques continues et l’ampleur des besoins des populations affectées entravent les actions des agences, dans un tel climat de risque et d’insécurité. CARE, très inquiète des attaques incessantes envers les civils et le personnel humanitaire, appelle tous les acteurs à intervenir immédiatement pour mettre fin au siège d’Alep et de toutes les régions syriennes. Un cessez-le-feu immédiat est nécessaire pour répondre aux besoins et services primordiaux, et sauver les vies de millions de civils.

Contact :

Nos équipes sur le terrain (francophones et anglophones) sont disponibles pour toute demande d’interview.

Contactez Yaëlle Szwarcensztein, responsable de la communication, szwarcensztein@carefrance.org, 01 53 19 87 61