26 août 2016

Soudan du Sud : le travail des humanitaires compliqué par les violences

Au Soudan du Sud, la situation humanitaire est critique et continue de se dégrader, alertent nos équipes locales. 

Une situation humanitaire qui continue de se dégrader

Le Soudan du Sud fait face à une crise humanitaire qui s’amplifie depuis une nouvelle flambée de violence.

L’acheminement d'une aide humanitaire est compliqué par les violences. Nos équipes poursuivent leurs actions mais les ONG font face à de nombreuses difficultés afin de fournir une aide d’urgence aux millions de personnes en difficulté.

« Lorsque les violences ont éclaté à Juba, l’équipe basée dans l’Etat d’Unité continuait à fournir un traitement aux bébés sous-alimentés. Et malgré les combats qui persistent en Équatoria-Oriental, les équipes se remettent au travail. Ils connaissent l’ampleur des besoins humanitaires de ces communautés. Ils ne veulent pas les laisser tomber », témoigne Fred McCray, directeur de CARE au Soudan du Sud.

L'apport d'une aide humanitaire est crucial

En six mois, les prix alimentaires ont été multipliés par six. 4,8 millions de personnes sont aujourd'hui affectées par la crise alimentaire. 

Et la situation risque encore de se dégrader pour les dizaines de milliers de personnes qui fuient les combats. 

Il est urgent que les parties au conflit, la communauté internationale et la force de maintien de la paix des Nations unies agissent pour protéger les civils et les équipes humanitaires. 

L'action de CARE


CARE intervient au Soudan du Sud depuis 1993. Son action la plus récente a concerné les domaines suivants : santé, nutrition, sécurité alimentaire et moyens de subsistance, prévention concernant le maintien de la paix et contre les violences basées sur le genre, à travers 4 États dont les plus atteints par le conflit. CARE travaille régulièrement dans les États du Nil Supérieur, d’Unité, du Jonglei et de l’Équatoria-Oriental. Depuis le début de la crise en 2013, CARE a porté assistance à plus de 300 000 personnes dans ces quatre États. L’équipe de CARE compte environ 217 personnes dont la majorité est originaire du Soudan du Sud.