04 octobre 2016

Accord de Paris : « C’est maintenant que tout se joue. »

On l’attendait impatiemment : l’accord de Paris entrera enfin en vigueur début novembre. Pour Aurélie Ceinos, notre responsable “climat”, les États doivent désormais entrer dans le vif du sujet.

« La ratification de l’Inde ce week-end et la déposition de la ratification de l’Union européenne d’ici la fin de semaine marquent l’entrée en vigueur de l’accord de Paris dès novembre. C’est un signal positif dans la lutte contre le changement climatique car jamais un traité international n’a été appliqué aussi rapidement. 

Cet élan doit cependant se vérifier dans les faits car les engagements actuels des États sont insuffisants pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C par rapport à l’ère pré-industrielle et répondre aux besoins des populations vulnérables qui doivent s’adapter aux impacts des dérèglements climatiques.

Ce sont donc sur les actes concrets que nous pourrons juger de la réalité des volontés politiques des États. D’autant plus que l’accord ne prévoit aucune mesure coercitive à l’égard de ceux qui ne rempliraient pas leurs engagements. Or déjà au sein de l’Union européenne, certains États, tels que la Pologne, traînent des pieds. L’Union européenne doit être claire : si nous voulons y arriver, il ne faut aucune exception. L’effort doit être global. Nous devons repenser nos modèles énergétiques.

L’urgence climatique doit être réellement prise en compte. Une récente étude alerte sur le fait que, non seulement, il est impératif de laisser les réserves d’énergies fossiles dans le sol mais il faudrait également renoncer à l’exploitation de certains gisements et mines actuellement en opération pour pouvoir rester sous la barre des 1,5°C.


La COP 22 sera une bonne opportunité de juger de l’ambition des États mais il ne faut pas s’arrêter au processus juridique ou diplomatique de cet accord. Nous voulons voir de réels changements de politiques.»

Contact médias :

Aurélie Ceinos, notre responsable “climat” est disponible pour tout commentaire.

Contactez Laury-Anne Bellessa, responsable des relations médias chez CARE France, bellessa@carefrance.org, 07 86 00 42 75