08 octobre 2016

Haïti : au sud, la plupart des villes dévastées toujours isolées

Nos équipes, présentes dans les régions du sud toujours isolées, rapportent l’ampleur des dommages et le désespoir des populations. CARE continue ses actions d’aide aux populations affectées par l’ouragan Matthew et a lancé un appel à dons.

L'association CARE aide les victimes de l'ouragan Matthew en Haiti
La ville de Jérémie est un champs de ruine, suite au passage de l'ouragan Matthew. © CARE / 2016

Les habitants de la ville de Jérémie, rasée à 80% par l’ouragan, se sentent désespérés et très inquiets alors que les réserves de nourriture s’épuisent et que les sources d’eau ont été contaminées par les inondations.

La nourriture, l’eau et les abris sont les besoins principaux aujourd’hui. La route entre Port-au-Prince a été rétablie hier mais beaucoup de villes et villages restent coupés du monde. A Grand’Anse, nous n’avons accès qu’à quatre communes. Il est urgent de déblayer les routes pour que les humanitaires puissent apporter une aide d’urgence à toutes les populations affectées. Et nous craignions que le bilan humain et matériel continue de s’alourdir au fur et à mesure que nous pourrons accéder à ces zones toujours isolées.

Un million d’Haïtiens a été affecté par l’ouragan, ils sont très choqués par l’ampleur des dommages. Beaucoup ont tout perdu : maisons, biens, cultures, bétail. Le nombre de personnes dans les centres d’évacuation a été multiplié par quatre : de 15 000 avant le passage de l’ouragan à 61 000. CARE leur apporte une aide d’urgence par le biais de distribution d’eau, de repas et de kits d’hygiène.

Au sud-est, les eaux sont en train de se retirer et les gens commencent à rentrer chez eux et à déblayer les maisons. Les champs et cultures ont été totalement détruits. La situation est encore pire dans les régions du sud-ouest qui ont été totalement dévastées.

On craint une résurgence de l’épidémie de choléra qui sévit en Haïti depuis 5 ans. On dénombre 9 nouveaux cas à Grand’Anse et 20 sur la côte sud-est, du fait de la contamination des sources d’eau et de la dégradation des conditions sanitaires. Une nouvelle crise de choléra risque d’alourdir le bilan humain de cette catastrophe. Pour essayer de prévenir cela, CARE distribue des kits d’hygiène comprenant des tablettes de purification d’eau.

Contacts médias

L'ONG CARE est présente en Haïti depuis 1954. Nos équipes locales (francophones et anglophones) sont disponibles pour tout commentaire.

Contactez Laury-Anne Bellessa, responsable des relations médias chez CARE France, bellessa@carefrance.org, 07 86 00 42 75