21 octobre 2016

Budget 2017 : le lobby bancaire ne doit pas gagner la bataille de la taxe sur les transactions financières

Un collectif regroupant 23 organisations de la société civile, dont CARE France, salue le vote des député-e-s en faveur d’un renforcement de la taxe sur les transactions financières (TTF) mais appelle à la vigilance.

Un collectif représentant 23 organisations de la société civile, applaudit les deux avancées majeures qui ont été réalisées dans la nuit de mercredi à jeudi en session plénière : les député-e-s de tout bord politique ont voté pour renforcer la taxe sur les transactions financières (TTF), en y incluant les transactions intrajournalières et en augmentant son taux de 0,2 à 0,3%. Les parlementaires ont été très clairs sur leurs intentions politiques : en renforçant la TTF, ils veulent augmenter le budget d’aide au développement, qui a été drastiquement coupé au cours du quinquennat.

Cependant les ONG restent vigilantes et alertent sur le double risque qui pèse sur cette victoire.

Premièrement, il est impératif de transformer l’essai pour s’assurer que la taxe respecte l’objectif défendu par les député-e-s en étant véritablement affectée à l’aide aux pays en développement. Il faudra pour cela que les député-e-s valident en séance publique le vote de la commission des finances en faveur de l’augmentation de 25% de l’affectation de la TTF à la lutte contre la pauvreté, les inégalités et les changements climatiques.

Deuxièmement, le gouvernement doit respecter les décisions démocratiques adoptées par la représentation nationale et ne pas les remettre en cause, comme il l’avait fait l’année dernière en revenant sur le reporting public des multinationales, un précieux outil de lutte contre l’évasion fiscale. Il serait intolérable de voir ce quinquennat céder aux sirènes du lobby bancaire pour son dernier budget, en contradiction avec les engagements présidentiels en faveur de la solidarité internationale. Entre les profits bancaires et la lutte contre la pauvreté et les inégalités, le gouvernement et les députés doivent affirmer clairement que leur ennemi n’est pas la solidarité internationale !

Les  membres du collectif :

  • Coordination SUD
  • ONE
  • Oxfam France
  • Action santé mondiale
  • CARE France
  • le Réseau Action Climat France
  • ActionAid France – Peuples Solidaires
  • Africa Europe Faith Justice Network
  • Agrisud International
  • AVSF – Agronomes et vétérinaires sans frontières
  • Antenna France
  • l’association la Voûte Nubienne
  • Aviation Sans Frontières
  • le CRID
  • Equilibres & Populations
  • la Fondation Nicolas Hulot
  • le Gret
  • le Groupe Initiatives
  • Handicap International France 
  • la Plate-Forme pour le Commerce Equitable
  • le Secours-Catholique – Caritas France
  • Solthis
  • Sud Action
Contact médias :

Contactez Laury-Anne Bellessa, responsable des relations médias chez CARE France, bellessa@carefrance.org, 07 86 00 42 75